Top France

Edition du 31/07/2018
 

La Passion selon Charles Schléret

Sommet

Charles SCHLÉRET

À Turckheim, Charles Schléret élève soigneusement quelques-uns des plus beaux vins d'Alsace, des crus racés, très typés, qui collectionnent, millésime après millésime les récompenses prestigieuses aux différents concours. De l'art d'accéder à une notoriété méritée.


Ingénieur dans l'âme, de tempérament méticuleux et d'avant-garde, Charles Schléret s'attache à appliquer à ses vignes situées sur l’excellent terroir de Turckheim, sa connaissance des techniques modernes. Vinificateur très “pointu”, il choisit aussi très rapidement d’investir dans du matériel de pointe avec le souci constant d'améliorer la qualité et sera l’un des rares alsaciens de l’époque à tenter la vinification en cuves métalliques, se mettant ainsi à l'abri des phénomènes d'oxydo-réductions conférés par le bois. “Cette cuverie m'a permis de faire il y a quarante ans déjà, une fermentation sous contrôle des températures”, précise-t-il, à un moment où, seules, quelques grandes maisons étaient équipées. Précurseur de la vinification moderne, Charles Schléret préservait déjà ainsi une fraîcheur aromatique extrême, très intense au nez comme en bouche, qui allait faire la réputation de ses cuvées. Depuis, millésime après millésime, ses efforts sont régulièrement récompensés par une multitude de médailles et de références au palmarès de concours prestigieux français et internationaux... Une reconnaissance méritée et confirmée par une fidèle clientèle, qui sait profiter également de l’exceptionnel rapport qualité-prix de ses belles cuvées de prestige, issues de vignes d’âge moyen élevé (plus de 40 ans), bien typées, marquées autant par le terroir que par la “main” de leur vinificateur. Charles Schléret peut être fier d’avoir obtenu une distinction rarissime à Montréal : le Prix Spécial de la Meilleure Sélection présentée aux Sélections Mondiales Montréal 2002, un concours qui n’a lieu que tous les deux ans et attribué au producteur ou au négociant qui aura obtenu, au cumul, la meilleure note moyenne pour l’ensemble de ses vins présentés (au minimum, cinq produits pour être admissible) à ce Concours. Des vins comme nous les aimons, et un bel exemple de réussite qualitative dûe aux efforts incessants d'un vigneron passionné par le potentiel de son terroir, respectueux des grandes traditions alsaciennes. Quand le talent rejoint la passion. Les cuvées récompensées Pinot Blanc : Médaille d’Or 2010 au concours des Vignerons Indépendants pour le 2007. Riesling : Trophée d’Excellence Grand Concours des Vins du Monde Les Citadelles France 2010 pour le 2007, et médaillé au concours des Meilleurs Vins et Spiritueux Français en Asie, Médaille d’Or au Challenge To The Best French Wines USA Miami 2015. Pinot Gris : Médaille d’Or au Concours International du Vin de Lyon pour le 2007, et médaille d’Or au concours des Meilleurs Vins et Spiritueux en Asie. Muscat d’Alsace : Médaille d’Or Challenge International du Vin pour le 2007. Gewurztraminer : Médaille d’Or au Concours International Gewurztraminer du Monde pour le 2007. Gewurztraminer 97 Cuvée du 3e Millénaire : Prix d’Excellence Civart France 2000. Vendange Tardive. Gewurztraminer 2000 Sélection de Grains Nobles : Médaillé aux sélections Mondiales Montréal 2002 et au Concours Mondial Bruxelles 2003. Trophée Prestige au Grand Concours des Vins du Monde Les Citadelles France 2004. Pinot Gris 2000 Sélections de Grains Nobles : Trophée d’Excellence au Grand Concours des Vins du Monde Les Citadelles France 2004.

   

La Passion selon Charles Schléret


1, route d'Ingersheim
68230 Turckheim
Téléphone : 03 89 27 06 09

Email : charles.schleret@orange.fr

Site : www.vinsdusiecle.com/schleretcharles




> Le palmares des vins


> Nos coups de cœur de la semaine

CAVES de POUILLY-SUR-LOIRE


Cave de premier ordre qui vinifie 15% de la production, sur sols kimméridgiens coquillés principalement (terres blanches), d’argiles à silex (Saint-Andelain), de Portlandien et des terrasses alluviales en bord de Loire. Vous allez apprécier ce superbe Pouilly-Fumé Tonelum 2015, élevé en fûts de chêne, tout en subtilité, très caractéristique de son terroir, finement épicé, gras, persistant, tout en persistance d’arômes, un vin qui a un nez subtil d’aubépine et de musc. Le Pouilly-Fumé Le Poirier Fou 2015, qui allie richesse aromatique et persistance en bouche, avec des notes de fleurs blanches et de noisette en finale. Le Pouilly-Fumé La Mariée 2015 est riche en bouquet, très harmonieux, aux nuances de fruits secs et de fleurs, d’une finale longue, tandis que le Pouilly-Fumé La Baudière 2016, au nez minéral, aux connotations d’agrumes et de fleurs blanches, est tout en élégance. Goûtez leur Pouilly-sur-Loire Les Moulins à Vents 2016, aux notes de noix et de narcisse, d’une très belle expression, franc, frais et friand, à déboucher sur un jambon persillé ou un vol-au-vent aux fruits de mer. Le Coteau du Giennois 2014, vieillissement en fûts à très forte dominante de Pinot noir, au nez où dominent le pruneau et les sous-bois, un vin de bouche flatteuse et riche à la fois, aux tanins mûrs, tout en bouche.

Directeur : Christophe Denoël
Les Moulins-à-Vent - BP 9
58150 Pouilly-sur-Loire
Téléphone :03 86 39 10 99
Email : caves.pouilly.loire@wanadoo.fr
Site personnel : www.cavespouillysurloire.com

ROYER Père et Fils


Exploitation familiale qui possède un vignoble de 25 ha situé sur des coteaux ensoleillés. “Notre famille assure la pérennité d'une longue expérience héritée de nos ancêtres. Une tradition viticole qui se perpétue depuis des siècles, une richesse et un savoir-faire que nous essayons de retranscrire dans nos cuvées. En tant que récoltant-manipulant, nous élaborons des Champagnes issus de nos vignes. Engagés dans la préservation de notre patrimoine, nous tenons à extraire le meilleur de notre terroir qui se compose de calcaire du kimméridgien. Une richesse qui participe à l'élégance et la fraîcheur de nos Champagnes.” Remarquable Champagne cuvée Vintage Millésime 2010, robe jaune or, avec une bouche très parfumée aux nuances florales et légèrement miellées, un vin riche et puissant, d’une grande complexité aromatique au palais où l’on retrouve des nuances de citron et de miel. Séduisant Champagne brut Nature, persistant, complexe et fruité, d'une très jolie finale, avec des connotations délicates de chèvrefeuille et d'abricot sec, parfait avec des noix de Saint-Jacques en carpaccio à l'huile de truffe noire ou une mousse au citron et zeste d'orange. Excellent Réserve Brut, d’une belle harmonie au nez comme en bouche, avec des nuances d’agrumes et de fleurs blanches, alliant structure et finesse. Le Champagne Blanc de blancs année 2011 est tout en bouche, comme le brut rosé, pur Pinot noir, signé d'une très belle étiquette ovale, très séduisant, de belle robe, au nez de fruits mûrs (groseille, framboise), avec cette touche délicatement épicée en finale, est de mousse abondante et harmonieuse. Quant au brut Prestige, d’une belle couleur or, avec des arômes bien présents et des notes de tilleul, est finement bouqueté et charpenté, il s’associe très bien avec des goujonnettes de soles aux champignons ou des tagliatelles aux truffes et foie gras.

Jean-Philippe Louis-Thievet
120, Grande-Rue - BP 6
10110 Landreville
Téléphone :03 25 38 52 16 et 03 25 29 69 41
Email : infos@champagne-royer-pf.com
Site personnel : www.champagne-royer-pf.com

Château BELLE GARDE


Les origines de la famille Duffau demeurant sur la commune de Moulon, remontent au XVIIIe siècle. Une propriété de 46 ha. Le Bordeaux rouge Fûts de Chêne 2016, 80% Merlot et 20% Cabernet-Sauvignon, élevage pendant 12 mois sur lie totale avec un apport d’oxygène, de robe brillante, développe des tanins harmonieux, un très joli vin aux arômes de fraise des bois et de mûre, bien corsé. On se fait aussi plaisir avec son Bordeaux blanc Privilége, Sauvignon blanc 50%, Sémillon 50%, élevé en barriques, d’une jolie finesse au palais, suave, où s’entremêlent les fruits et les fleurs fraîches, très séducteur, comme le rosé 2017, tout en gourmandise. Joli Bordeaux blanc 2017, 70% Sauvignon blanc, 10% Sauvignon gris et 20% Sémillon, élevage sur lies fines pendant 6 mois, qui dégage un nez de noisette et de reinette, un vin de bouche parfumée et citronnée. Très savoureux Bordeaux Supérieur cuvée Icone 2014 (bouteille lourde et très belle étiquette), avec de la charpente, aux notes de griotte et d’humus, dense, subtilement poivré en finale, charnu comme il le faut, à déboucher avec un rôti de magrets de canards ou un bœuf braisé aux carottes. Le Bordeaux Supérieur l’Excellence rouge 2016, 50% Merlot, 50 % Cabernet-Sauvignon, vinification en cuves tronconiques permettant d’effectuer des pigeages journaliers une cuvaison de 5 semaines environ est réalisée avec un apport d’oxygène sous marc, élevage 12 mois, un vin de robe brillante, aux notes de framboise et de cerise cuites, bien équilibré, alliant structure et velouté en bouche, ample, de garde. Il y a encore ce Saint-Émilion Château La Croix Caperot 2015, 75% Merlot, 20% Cabernet franc et 5% Cabernet-Sauvignon, élevé 12 mois en barriques. Une propriété de 4 ha, fruit d’une même passion entre 2 beaux frères, Éric Duffau et Luc Merit. Un vin qui allie couleur et structure, avec ces nuances de cerise noire et de truffe, très équilibré, aux tanins mûrs et bien présents à la fois.

Éric Duffau
2 692, route de Moulon
33420 Génissac
Téléphone :05 57 24 49 12
Email : duffau.eric@wanadoo.fr
Site personnel : www.vignobles-ericduffau.com

CHATEAU FABAS


Au nord-est de Carcassonne, dans la zone centrale du Minervois, terroir dit “les Balcons de l’Aude”, cette ferme fortifiée moyenâgeuse est un domaine d’un seul tenant de 158 ha avec quelque 63 ha de vignes dont 45 plantés en Minervois. C'est sur ce domaine aux multiples senteurs méditerranéennes que Roland Augustin et ses deux fils, Yann et Loïc, élèvent avec un soin méticuleux des vins intenses, complexes et expressifs. Pour mieux comprendre la spécificité de chaque cuvée du Château Fabas, il faut en connaître les origines, les cépages et le type d’élevage. Le Domaine s’appuie sur un décor de buttes exposées au plein midi, témoin de l’ancien relief aux très fortes pentes où aucune culture n’est possible, seuls les pins d’Alep et la végétation méditerranéenne s’agrippent sur les sols rouges des collines. Les vignes s’étalent sur deux niveaux sur un relief inversé, les terrasses hautes avec les sols les plus anciens et les terrasses basses avec les sols les plus jeunes. Les sols sont argilo-calcaires, dans les hauts, le silex affleure sur les terrasses, et le grès sur les pentes. “En 1996, nous raconte Roland Augustin, nous avons revendu nos 3 ha 80 de Champagne et cherché une propriété pour avoir plus d’indépendance et nous développer. Nous cherchions une région agréable et au potentiel qualitatif. Nous avons visité environ 80 propriétés dans le sud de la France... cela nous a pris plus de deux ans avant de trouver Château Fabas. L’exploitation compte 158 ha et nous avons remanié le vignoble pour atteindre 63 ha dont 45 en AOC et 18 ha en vins de cépage. Nous avons beaucoup planté les cépages régionaux et replanté du Cabernet franc, du Sémillon et du Petit Verdot, des cépages que l’on voit plus du côté de Bordeaux, un nouveau challenge. Avec mes deux fils, nous sommes une structure familiale, et cela nous permet de travailler avec beaucoup de souplesse et de réactivité. Nous ne recherchons pas l’effet millésime, je suis d’origine champenoise et les champenois travaillent comme cela. J’ai créé un goût Fabas et tient à le conserver pour donner une régularité qualitative à mes vins. Nous vendons 50% France et 50% export. Nous avons un accueil très chaleureux ici, avec un caveau de vente, sommes ouverts toute l’année, c’est un avantage réel pour les clients d’être reçus par la famille. Nous avons à cœur de maintenir de très bons rapports qualité-prix, face à des prix exorbitants en Languedoc, je pense qu’il faut garder notre spécificité : “sans authenticité, point d’émotion”. Nous avons fait de gros investissements au niveau de la cave, et replanté ces dernières années. Nous avons donc acheté un groupe de froid beaucoup plus puissant, une table de tri automatique pour éviter au maximum les goûts herbacés et pouvoir effectuer des macérations plus longues pour extraire le plus possible et, enfin l’achat d’un pressoir pneumatique.” Superbe Minervois cuvée Seigneur 2014, tout en nuances aromatiques, avec ces notes subtiles et intenses d’humus et de petits fruits rouges surmûris, un vin ferme et riche, tout en bouche, parfait sur une terrine de sanglier. Le vin est né de la complexité des cépages implantés, depuis plus de 30 ans, exposés sud, 25 hl/ha de rendement. La Syrah, 60%, dominante dans cette cuvée, donne sur ce terroir des raisins très parfumés. Le Grenache, 40% a un enracinement très profond qui lui assure bonne régularité et maturité. Le Minervois Le Moural 2014, aux tanins enrobés, de robe soutenue, très parfumé (humus, réglisse), sera idéal avec un cuissot de lapin au romarin ou un jarret de veau aux cèpes séchés. Particulièrement suave, le Minervois Serbolles blanc 2014 (Vermentino et Grenache blanc), à dominante de poire, de fleurs blanches et d’amande, d’une belle persistance, dense au nez comme en bouche, mêle élégance et structure.

Roland, Yann et Loïc Augustin
Domaine de Fabas
11800 Laure-Minervois
Téléphone :04 68 78 17 82
Télécopie :04 68 78 22 61
Email : chateaufabas@wanadoo.fr
Site : chateaufabas
Site personnel : www.chateaufabas.com


> Nos dégustations de la semaine

Château GARREAU


Carole Garreau, son père et son mari, ont repris en 2006 la propriété familiale (depuis 1919), auparavant tenue par son oncle. Ils sont passionnés et maîtrisent l?ensemble du processus, de la vigne à l?élevage de leurs Armagnacs dans un chai souterrain unique en son genre. Sur leur site, ils hébergent l?Écomusée de l?Armagnac qui permet de faire mieux découvrir ce formidable produit, au travers d?un Musée des vignerons et d?un Musée des alambics.
Ils élèvent ce grand Armagnac cuvée Royale, où l?on retrouve alors des arômes doux et délicats comme la figue mûre et les épices, développe une bouche puissante et chaude, d?une grande finale où l?on retrouve des nuances de fruits exotiques, que l?on a raison de suggérer sur sur un foie gras, un Roquefort ou du chocolat... Beau Bas Armagnac XO 15 Ans, 80% Baco, Ugni Blanc et Folle Blanche, qui fleure bon l?abricot, de bouche pleine, avec une finale de pruneau macéré bien typique.
Exceptionnel Bas Armagnac Millésime 1985, 40%, médaille de Bronze Paris 2009, marqué par ces connotations de rancio, d?épices et de fruits cuits, avec, en bouche, des nuances de moka et de caramel très délicates. Goûtez le Bas Armagne Hors d?Âge, au nez voluptueux où se décèlent les agrumes confits, la cannelle et la datte, de bouche dense, superbe comme cet Armagnac Extra cuvée du Siècle, issu d?un assemblage d?années entre 15 et 30 ans, (66€).
On se fait encore plaisir avec le Floc de Gas- cogne blanc, 30% d?Armagnac et 70% de moûts de raisons blancs, idéal sur une dacquoise aux noix ou des pamplemousses en gelée de thé (10€), quand le Floc de Gascogne rosé, qui sent les fruits compotés, s?associera, par exemple, avec des pruneaux marinés aux épices et vin rouge ou une fougasse (10€). Quant au Bouquet des Gascons, 30% d?Armagnac et 70% de moûts de raisons rouges et blancs, il est parfait à l?apéritif (7€).

Carole Garreau

40240 La Bastide d'Armagnac
Tél. : 05 58 44 84 35
Email : chateau.garreau@wanadoo.fr
www.chateau-garreau.fr


Château PICHON-COMTESSE


Incontestablement au sommet. Appartient à Roederer. Nicolas Glumineau nous avait préparé une dégustation splendide, avec des millésimes majestueux, sur trois décennies !
On commence par ce très grand Pauillac 2015, de couleur grenat intense, complexe au nez comme en bouche, distingué, aux connotations de cerise confite et d?humus, un vin qui possède des tanins puissants et très fins à la fois, d?un grand équilibre, avec beaucoup d?élégance, de garde. Le 2014 est superbe, très parfumé, volumineux, d?une belle couleur pourpre, charnu et parfumé, au nez persistant de petits fruits rouges mûrs, de cuir et de sous-bois, avec beaucoup de matière mais tout en distinction. 
Le 2010 est l?un des plus beaux vins de la presqu?île dans ce millésime de grande race, où l?élégance vient épauler une structure dense, un très grand vin, très classique comme on les aime, où le terroir s?est exprimé tout particulièrement, qu?il faut savoir attendre. 
Le 2009 suit, un grand vin, encore très jeune, racé, tout en puissance, avec beaucoup de matière, des arômes de fruits rouges surmûris et de cuir, garant également d?un grand potentiel d?évolution. Le 2005, très corsé, est représentatif de ce millésime atypique bordelais, parfois trop ?chaud?, de bouche flatteuse et riche à la fois, tandis que le 2000, beaucoup plus classique, est particulièrement savoureux, d?une grande intensité au nez comme en bouche (cuir, griotte confite, sous-bois?), gras, un grand vin parfumé, tout en bouche, de grande évolution. 
Le 1996 est vraiment exceptionnel, un grand vin très distingué, très fin, ample, aux connotations de cerise confite, de sous-bois et de cannelle, un vin envoûtant, aux tanins enrobés, qui poursuit une fort belle évolution. Le 1995 possède son propre style, dense, complexe, mêlant charpente, élégance et puissance aromatique, de couleur pourpre, avec des nuances de fruits rouges surmûris et de cuir au palais.

Nicolas Glumineau
Pauillac
33250
Tél. : 05 56 59 19 40
Email : pichon@pichon-lalande.com
www.pichon-lalande.com


Domaine SAINT-MICHEL-DES-CLAUSES


Michel Raynaud a hérité du domaine familial (5 générations) en 1988, et se consacre entièrement à ce vignoble de 39 ha depuis 1995.
Son Corbières rouge Cousu Main 2015, aux tanins structurés et savoureux, finement parfumé (griotte, épices...), développe une bouche puissante où se retrouvent les fruits noirs macérés. Le Corbières rouge Clos Combe Long 2015, au nez de fruits mûrs (cassis, griotte) et d?humus, aux tanins équilibrés, riches et savoureux, est un vin coloré et corsé, qui poursuit son évolution.
Le Corbières rouge B418 2012, aux senteurs de fruits cuits et d?épices, riche, de belle teinte grenat, dense et puissant au nez comme en bouche, d?excellente évolution, est à prévoir sur un foie gras truffé ou une queue de bœuf.
Goûtez l?IGP d?Oc blanc Roméo et Julieta 2015, séduisant, tout en structure et parfums, au nez de genêt, et le rouge Roméo et Julieta 2016, Merlot et Syrah, réussi, au nez de fruits mûrs, un vin qui emplit bien la bouche.

Michel Raynaud
6, chemin de la Source
11200 Montseret
Tél. : 04 68 43 36 62
Email : combe.long@orange.fr
www.dom-st-michel.com



> Les précédentes éditions

Edition du 24/07/2018
Edition du 17/07/2018
Edition du 10/07/2018
Edition du 03/07/2018
Edition du 26/06/2018
Edition du 19/06/2018
Edition du 12/06/2018
Edition du 05/06/2018
Edition du 29/05/2018
Edition du 22/05/2018
Edition du 15/05/2018
Edition du 08/05/2018
Edition du 01/05/2018
Edition du 24/04/2018
Edition du 17/04/2018
Edition du 10/04/2018
Edition du 03/04/2018
Edition du 27/03/2018
Edition du 20/03/2018
Edition du 13/03/2018
Edition du 06/03/2018
Edition du 27/02/2018
Edition du 20/02/2018
Edition du 13/02/2018
Edition du 06/02/2018
Edition du 30/01/2018
Edition du 23/01/2018
Edition du 16/01/2018
Edition du 09/01/2018
Edition du 02/01/2018
Edition du 26/12/2017
Edition du 19/12/2017
Edition du 12/12/2017
Edition du 05/12/2017
Edition du 28/11/2017
Edition du 21/11/2017
Edition du 14/11/2017
Edition du 07/11/2017
Edition du 31/10/2017
Edition du 24/10/2017
Edition du 17/10/2017
Edition du 10/10/2017
Edition du 03/10/2017
Edition du 26/09/2017
Edition du 19/09/2017
Edition du 12/09/2017
Edition du 05/09/2017
Edition du 29/08/2017
Edition du 22/08/2017
Edition du 15/08/2017
Edition du 08/08/2017
Edition du 01/08/2017
Edition du 25/07/2017
Edition du 18/07/2017
Edition du 11/07/2017
Edition du 04/07/2017
Edition du 27/06/2017
Edition du 20/06/2017
Edition du 13/06/2017
Edition du 06/06/2017
Edition du 30/05/2017
Edition du 23/05/2017
Edition du 16/05/2017
Edition du 09/05/2017
Edition du 02/05/2017
Edition du 25/04/2017
Edition du 18/04/2017
Edition du 11/04/2017
Edition du 04/04/2017
Edition du 28/03/2017
Edition du 21/03/2017
Edition du 14/03/2017
Edition du 07/03/2017
Edition du 28/02/2017
Edition du 21/02/2017
Edition du 14/02/2017
Edition du 07/02/2017
Edition du 31/01/2017
Edition du 24/01/2017
Edition du 17/01/2017

 



Cédric CHIGNARD


CAVE de HUNAWIHR


Michel et Sylvain TÊTE


Domaine ALARY


Château BOIS CARRÉ


Domaine de VIAUD


R. BOUTILLEZ MARCHAND


Château MIRE-L'ÉTANG


Domaine de MAGALANNE


Château HAUT FERRAND


Château de CREZANCY


Domaine JOMAIN


Clos BELLEFOND


Olivier et Laëtitia MARTEAUX


Château CROQUE MICHOTTE


Jean-Marie NAULIN


Château du PAYRE


Domaine PERALDI


Château LE DESTRIER


Château de ROQUEBRUNE


Château FOURCAS-DUPRÉ


Domaine du CHAILLOT


Château VIEUX TOURON


Château CANON-CHAIGNEAU


Château TOULOUZE


BAUMANN-ZIRGEL


PÉHU-GUIARDEL


Domaine BERTHAUT-GERBET


Rémy MASSIN et Fils


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Jean-Paul MAULER


RUHLMANN-SCHUTZ


Domaine Bel Avenir


Château PENIN


Château DARIUS



LA BASTIDE BLANCHE


DOMAINE LAFRAN-VEYROLLES


CLOS SAINT-PIERRE


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHATEAU MONT REDON


CHAMPAGNE NATHALIE FALMET


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales