Top France

Edition du 22/09/2015
 

CHATEAU FONBADET

Charme

Château FONBADET

À Pauillac, le Château Fonbadet est l’une des dernières propriétés familiales, et sa situation très privilégiée, au cœur des grands crus renommés, en fait un “petit diamant” où l’on sait associer talent et convivialité, respecté et recherché par un bon nombre d’amateurs.


Élégante demeure du XVIIIe siècle entourée d’un grand parc, le Château Fonbadet est situé sur la commune de Pauillac. Le vignoble a une superficie de 20 hectares. L’âge moyen des vignes est de 50 à 60 ans, les vendanges sont bien sûr manuelles, et l’encépagement est classique des grands vins de Pauillac (60% de Cabernet-Sauvignon, 20% de Merlot, 15% de Cabernet franc et 5% de Petit Verdot et Malbec). Pascale Peyronie, aux côtés de son père, Pierre, perpétue la tradition familiale avec talent et passion. Elle s’attache à élever un grand vin racé, de grande évolution. Leur objectif est toujours qualitatif, et les travaux réalisés (chai, salle de réception...), ne viennent que conforter leur façon d’être, de recevoir, en réservant un accueil exceptionnel.
Qualité des millésimes 2012 : de robe pourpre, intense, aux tanins amples, vin très équilibré, très charnu, au nez dominé par les fruits rouges et la truffe, de bouche puissante et fondue à la fois, d’évolution prometteuse. 2011 : au nez où s’entremêlent des notes d’épices et de fruits rouges mûrs, un vin structuré, d’une bonne longueur en bouche,complexe et fin, de couleur intense aux reflets noirs, aux délicats arômes de fruits rouges, d’épices, et des tanins bien enrobés, un vin généreux. 2010 : grand vin où la complexité s’allie à la distinction, de couleur rouge profond aux reflets violets, aux tanins enrobés par le fruit, avec des nuances de cassis et d’épices, ample et bien corsé, de belle garde.  2009 : couleur profonde, avec beaucoup de structure, où prédominent la fraise mûre et les sous-bois, ample, un très beau vin d’une belle persistance, riche, velouté en finale. 2008 : belle réussite, de couleur foncée, aux notes de fruits rouges bien mûrs (griotte, framboise...), un vin aux tanins très équilibrés, de bouche pleine, tout en arômes, de belle garde. 2007 : structuré, très élégant, de bouche ample, tout en arômes, aux connotations de mûre et de griotte, un joli vin charnu, aux nuances d’épices en finale, aux tanins harmonieux mais amples à la fois, un vin de bouche soyeuse. 2006 : aux tanins fins avec une rondeur en bouche persistante, un vin ample et distingué, légèrement poivré, d’une très jolie finale avec ces notes de fumé et petits fruits rouges surmûris, qui devrait tenir toutes ses promesses.

   

CHATEAU FONBADET

Pierre et Pascale Peyronie

33250 Pauillac
Téléphone : 05 56 59 02 11
Télécopie : 05 56 59 22 61
Email : pascale@chateaufonbadet.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT BOURGOGNE BLANCS
e_bourgogne_blancs.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

GUY ROBIN
TREMBLAY
CHARDONNAY
A.GEOFFROY
MOSNIER
NAULIN
DAMPT
HEIMBOURGER
MARRONNIERS
Pascal HENRY
PISSE-LOUP
CAMU
ELLEVIN
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


ANTONIN GUYON (CCh)
MAREY (CCh)
JAFFELIN (CCh)
DENIS Père et Fils (PV)
DUBREUIL-FONTAINE (PV)
Jean-Jacques GIRARD (PV)
PULIGNY-MONTRACHET
Vincent BACHELET (ChM)
CARILLON (BBM)
Jean CHARTRON (BM)
Marc JOMAIN (PM)
PRIEUR-BRUNET (BM)
Pierre BOURÉE
COUDRAY-BIZOT
SEGUIN-MANUEL
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
AMPEAU (M)
Guy BOCARD (M)
B. DELAGRANGE (M)
Marc BROCOT (Ma)
DICONNE (M)
DOREAU (M)
VIRELY-ROUGEOT (M)
FOUGERAY DE BEAUCLAIR
CHARLEUX (S)
CHOUPETTE (S)
CRUCHANDEAU
MEIX (SA)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


LAROCHETTE (Crémant)
Michel PRUNIER (Crémant)
POLETTE
Jean GIRARD (Crémant)
Pascal HENRY (Crémant)
NINOT (Rully)
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
AUVIGUE
BRUYÈRE
CHALET POUILLY
DENUZILLER
LAROCHETTE
Roger LUQUET
PAQUET
BERGER-RIVE
FEUILLARDE
GONDARD-PERRIN
BERSAN
HOUBLIN



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

ERABLE
GUETTE SOLEIL
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


PULIGNY-MONTRACHET
BADER-MIMEUR
(CHANGARNIER (M))
MAROSLAVAC-LÉGER (PM)
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
ROCHE BRULEE
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


THALIE (Crémant)
VITTEAUT-ALBERTI (Crémant)
Claude GHEERAERT*
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
Ch. FUISSE
Château de VINZELLES*



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHABLIS
SAINT BRIS
AUTRES

MOTTE
LETESSIER-TIXIER
CORTON
PERNAND-VERGELESSES


Jean FERY et Fils (PV)*
PULIGNY-MONTRACHET
René MONNIER (M)
MEURSAULT
MARSANNAY
AUXEY-DURESSES
SAINT-AUBIN
GERMAIN et Fils (SR)
COTE CHALONNAISE
RULLY
CREMANTS


ROIS MAGES (Rully)*
POUILLY FUISSE
SAINT-VERAN
MACON
BOURGOGNE
COLLOVRAY-TERRIER
Dom. CRAIS (SV)*

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Domaine BARON de L'ECLUSE


Ici, les vignes ont deux types de sous-sol : des schistes de l'ère primaire pour 4 ha, orientés à l'est et au sud, qui donnent la structure charpentée du vin; et une arène granitique pour un ha environ, orientée sud-ouest, qui apporte fraîcheur et fruité. L'âge moyen est de 60 ans, limitant naturellement le rendement et donnant des vins concentrés. “En raison des fortes pentes, précise-t-on, nous travaillons manuellement, et adaptons la protection du vignoble à partir de l'observation des insectes présents dans l'écosystème viticole. Ce travail rigoureux permet l'obtention d'un raisin de qualité digne de l'élaboration d'un Côte de Brouilly. Vinification : selon le millésime, un égrappage peut être pratiqué avec des fermentations de longue durée, de 10 à 15 jours. Voici une démonstration de ce type de vinification: une macération carbonique conserve le fruit et les arômes, tout en gardant la puissance du terroir. La maîtrise des températures donne des vins à forte personnalité avec un côté épicé. Les vins passent l’hiver au froid, en cuves, afin de se clarifier et de se stabiliser. La mise en bouteilles se fait au domaine, au printemps, avant le réchauffement des températures pour garder le maximum d’arômes.” Voici le meilleur Côte de Brouilly 2011, coloré et parfumé (groseille, cannelle), aux tanins mûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, de couleur grenat, médaille d’Or Concours Général Agricole de Paris 2013, de garde comme en atteste ce 2005, savoureux, d’une grande richesse aromatique (griotte, mûre), de robe intense. Le 2001 est de robe brillante, aux tanins bien équilibrés et harmonieux, aux senteurs de fraise des bois et de mûre. Goûtez également cet autre Côte de Brouilly Vieilles Vignes 2010, de couleur profonde, tout en nuances, aux tanins fondus mais très équilibrés, où dominent la fraise des bois mûre et l’humus. Gîtes sur place.

Famille Pegaz
Montée de l'Ecluse
69460 Odenas
Téléphone :06 40 57 19 94
Email : baron.delecluse2@orange.fr
Site personnel : www.barondelecluse.com

BRIXON-COQUILLARD


Né en 1900 dans une famille de vignerons, Georges Coquillard a 20 ans lorsqu'il décide de se constituer un vignoble en greffant lui-même ses plants afin de produire ses propres vins. Pour lui, le mariage des années folles et le pétillement divin du Champagne était une évidence alors... C'est dix ans plus tard, en 1932, qu'il vendait ses premières bouteilles... À la fin des années 1960, sa fille Hélène et son gendre Gabriel allaient lui succéder et donner un nouvel élan à l'aventure. Alain, son petit-fils, les rejoint à partir des années 1980, perpétuant alors le savoir-faire acquis. Belle réussite avec ce Champagne Blanc de blancs Premier Cru, alliant subtilité et complexité, intense au nez, tout en arômes où dominent les fleurs et les fruits jaunes frais, de bouche très élégante, bien marqué par son Chardonnay, d’une belle finale fine. Le Champagne brut Prestige 2009, aux notes dominantes d'amande et de miel, où s'associent rondeur et distinction, est à la fois fin et charpenté. Excellent brut Réserve, ample, de bouche fraîche et ronde à la fois, de jolie robe dorée, très fin, au fruité délicat, aux senteurs de noisette et de narcisse. Le Champagne brut rosé une cuvée ample, de jolie bouche persistante, de mousse intense et fruitée dominée par l’abricot et la mûre, intense et complexe.

Alain Brixon
40, rue Victor Hugo
51500 Ludes
Téléphone :03 26 61 11 89
Télécopie :03 26 61 14 82
Email : alainbrixon@wanadoo.fr
Site personnel : www.champagne-brixon-coquillard.fr

Domaine François BERTHEAU


Au sommet. Domaine familial repris par François Bertheau en 2004. Il représente la cinquième génération à exploiter ce vignoble de 6,22 ha. Les vignes sont âgées de 45 ans en moyenne. L’élevage se fait en fûts (dont 20 à 30% de bois neuf) pour une durée de 18 mois, le vin, non filtré, sera commercialisé 6 mois après sa mise en bouteilles. Sols argilo-calcaires. “Pour ce millésime 2013, nous dit François Bertheau, avec une quantité égale à 2012, la qualité est présente, un vin aromatique (fruits noirs), ce sera un millésime à boire rapidement car il est déjà gourmand, mais que l'on pourra aussi laisser vieillir. Le 2014 est d'une couleur plus intense tirant sur le violet, prometteur, fruité, avec une belle acidité. En 2015, nous proposons les 2013.” De quoi se faire particulièrement plaisir avec ce Chambolle-Musigny Premier Cru 2013, avec ce nez de griotte surmûrie, de jolie matière, soyeuse et ample, un vin très parfumé (cannelle, cuir et violette). Le 2012, aux arômes de fruits mûrs (cassis, fraise) et de réglisse, de bouche puissante mais distinguée, est un vin étoffé, coloré et complexe comme il le faut, d’excellente évolution. Beau 2010, tout aussi séduisant dans ce beau millésime, mêlant rondeur et structure, avec ces notes de prune, d'humus et de cannelle en finale, idéal sur un perdreau. Superbe Chambolle-Musigny Premier Cru Les Charmes 2012, de couleur intense, avec des arômes puissants et subtils où s'entremêlent les épices, les fruits rouges et les baies sauvages, un vin qui commence déjà à séduire. Le 2011 est coloré, avec des senteurs d'épices, de fruits noirs, charnu mais délicat, tout en nuances, un vin qui emplit bien la bouche. Le Chambolle-Musigny Premier Cru Les Amoureuses est remarquable, aux tanins savoureux et riches à la fois, généreux, coloré, avec cette finale charnue et charmeuse, dominée par les fruits à noyau et la cannelle. Le Chambolle-Musigny Village 2012 est très élégant, de couleur soutenue, aux tanins mûrs, aux arômes de framboise, de pivoine et d’épices, tout en nuances, opulent.


5, rue du Carré
21220 Chambolle-Musigny
Téléphone :03 80 62 85 73
Télécopie :03 80 62 84 64
Email : domaine@francoisbertheau.com
Site : www.vinsdusiecle.com/domaine.bertheau

CEDRIC CHIGNARD


Cédric Chignard a pris la responsabilité de ce domaine de 8 ha depuis 2007 (4e génération). Son père, Michel, propriétaire passionné a su lui transmettre ses valeurs afin de laisser s’exprimer au mieux le terroir selon chaque millésime, et élève un grand Fleurie comme on devrait en voir plus souvent, c’est-à-dire un vin où l’élégance s’allie à une présence tannique bien réelle. Les vendanges sont manuelles, la vinification traditionnelle par grappes entières, et l’élevage se fait en cuves, en foudres ou en fûts. Superbe Fleurie Les Moriers 2011, qui doit sa notoriété séculaire à un sol privilégié, issu du granite où il plonge ses racines, de couleur pourpre, avec des nuances complexes de fruits des bois, de violette et de prune, très fin mais très structuré, réussite prometteuse. Le 2010, au nez intense où s’entremêlent les fruits mûrs (groseille, fraise) et l’humus, est un vin corsé, avec des tanins présents et savoureux, très bien élevé, alliant puissance et finesse, de garde. Le Fleurie cuvée Spéciale Vieilles Vignes 2010 est vraiment remarquable, un vin de couleur cerise soutenue, aux arômes de fruits cuits (fraise, groseille) et de sous-bois, très équilibré, aux tanins fermes et fondus à la fois, avec cette bouche finement épicée. Beau 2009, de bouche intense et dominée par la mûre et la violette, un vin alliant souplesse et intensité aromatique, harmonieux et très équilibré, qui s’accorde parfaitement avec un gigot, mais mérite d’être conservé pour mieux profiter de son potentiel. Nombreuses récompenses obtenues et largement méritées.

Cédric Chignard
Le Point du Jour
69820 Fleurie
Téléphone :04 74 04 11 87
Télécopie :04 74 69 81 97
Email : domainechignard@vinsdusiecle.com
Site : domainechignard


> Nos dégustations de la semaine

ARNOUX & Fils


Au sommet. “Notre famille, précise Jean-François Arnoux, détient ce vignoble depuis 1717, depuis que le Seigneur de Lauris, fit don d’une parcelle à un ancêtre de la famille Arnoux, Pierre Bovis, le 13 avril 1717 pour être exact. Depuis ce jour, le vignoble s’est transmis de père en fils depuis 8 générations. Jusqu’au début du XXe siècle, il y avait de la polyculture avec notamment beaucoup de maraîchage dans la région. Mon grand-père Aimé, qui est né en 1901, a développé le vignoble et, en 1936, a créé la Cave du Vieux Clocher.
Aujourd’hui, je m’occupe de la partie commerciale et de l’export, Marc, l’œnologue de la famille, s’occupe de toute la partie technique, vignes et vinification. La propriété familiale s’étend sur 40 ha en appellation Vacqueyras.
“Nous avons nos vignes sur un joli terroir de garrigue situé au début du plateau qui redescend vers Courthézon, poursuit Jean-François Arnoux. Un beau sol constitué des célèbres galets roulés (commencement du prestigieux terroir de Châteauneuf-du-Pape), qui restituent la nuit la chaleur emmagasinée pendant la journée, permettant ainsi aux baies, une maturation optimale. Ce terroir est particulièrement adapté à la production de vins rouges. Nous sommes aussi vinificateurs et achetons des raisins que nous vinifions dans nos chais, ce qui nous permet d’avoir une gamme complète des vins de la Vallée du Rhône.
Nous avons su marier le traditionnel et le modernisme indispensable, avec un cuvier traditionnel, des cuves béton, des foudres, des pressoirs pneumatiques, éraffloirs...Nous avons une cuve tronconique qui se révèle être un atout qualitatif important et récoltons à la main pour préserver au maximum la qualité des raisins. Nous avons notre propre typicité comme l’illustre si bien notre Cuvée 1717. Une sélection de nos meilleurs terroirs, avec un assemblage de vieilles vignes, un vin confidentiel (5000 bouteilles par an). Nous l’élevons en barriques de bois neuf pour l’arrondir mais tenons absolument à garder la fraîcheur du fruit, même si nous recherchons sur l’élevage toute la noblesse du bois, avec des arômes de torréfaction, café, moka, pain grillé et de bois précieux.
“Pour ce millésime 2014, nous avons plutôt été préservé des conditions climatiques difficiles de l’été dernier, nous raconte Marc Arnoux, cela a permis d’avoir une belle qualité, sur de beaux volumes. Cela nous donne un vin coloré, riche et soyeux, d’une belle ampleur, aux arômes fuités de fruits frais et mûrs. La couleur est soutenue, aux reflets violacés pour les Syrah.
La nouveauté cette année est le Second Vin du Château Lestours Clocher, la cuvée Pénitan rouge 2013 (70% Grenache, 30% Syrah). C’est un vin concentré, élégant et gourmand, sur le fruit.”
Superbe Vacqueyras “1717” 2011, qui rend hommage au début de l’histoire vigneronne de la famille, sélection parcellaire des plus vieilles vignes de Grenache et Syrah, un vin velouté, persistant en bouche, charnu et très aromatique, aux arômes de fruits noirs très mûrs, de couleur pourpre intense, aux tanins riches et savoureux, légèrement épicé en finale, comme il le faut. Excellent Vacqueyras rouge Jean-Marie Arnoux cuvée Non Filtré Récolte 2013, d'une belle couleur soutenue et sombre, au nez dominé par les petits fruits rouges à noyau et des notes de grillé, un vin dense et de très bonne évolution. Il y a également ce CDR Seigneur de Lauris Vieilles vignes rouge 2013, une réussite, de robe pourpre intense, puissant en bouche, aux tanins fermes et bien équilibrés, avec ces notes persistantes de fumé, de cassis et d'épices. Le Vacqueyras Seigneur de Lauris blanc 2013, de robe jaune clair, complexe avec ces notes de petits fruits frais et de tilleul, est séduisant par sa structure et sa persistance d’arômes, où l’on retrouve des nuances d'agrumes et de lis. Le CDR Seigneur de Lauris rouge 2011, aux tanins fondus, au nez dominé par les petits fruits rouges mûrs (griotte, pruneau). Goûtez le Gigondas rouge Seigneur de Lauris 2011, de bouche structurée, harmonieux, aux notes d’épices et de fruits noirs.
Marc et Jean-François Arnoux
Cave du Vieux Clocher
84190 Vacqueyras
Tél. : 04 90 65 84 18
Fax : 04 90 65 80 07
Email : info@arnoux-vins.com
www.arnoux-vins.com

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Franck DEBUT


Située dans le massif historique de Saint-Thierry, à dix kilomètres au Nord-Ouest de Reims, l’exploitation familiale s’étend sur près de 7 ha. Les trois-quart du vignoble sont plantés en coteaux. Tous bénéficient d’une exposition plein sud, et produisent un raisin de grande qualité. “Nous avons choisi d’élever 60% de nos surfaces en Pinot Meunier, 30% en Pinot Noir et 10% en Chardonnay, explique-t-on. Nous disposons ainsi des trois cépages champenois pour réaliser nos assemblages et donner tous leurs caractères à nos Champagnes. Les plus vieilles vignes ont quarante ans, une partie étant arrachée tous les deux ou trois ans afin de renouveler le vignoble.”
Son Champagne brut Blanc De Blancs, de belle couleur jaune ambré, a des reflets verts typiques, aux notes de noisette, de pomme et de pain brioché, très harmonieux, de bouche distinguée, tout en finesse aromatique, très persistante, finement bouquetée, ample, à la mousse élégante. Le Champagne brut Tradition, est un vin tout en nuances d’arômes, avec cette bouche dense où l’on retrouve des nuances acidulées bien persistantes. de mousse fine et fruitée, ample,d’une belle ampleur au palais.
Rue des Grattières
51220 Hermonville
Tél. : 03 26 61 52 74

Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine des MONTS LUISANTS


Au sommet. La constitution du domaine est l’œuvre de Bernard Dufouleur, qui, dans le milieu des années 1960, a acheté et échangé des parcelles diverses, pour aboutir à un ensemble homogène et cohérent. Vignoble de 3,4 ha.
“J’aime les vins plus dans la longueur que sur la largeur, raconte Jean-Marc Dufouleur. En 2007, j’ai fait des vendanges entières à 100%, c’est-à-dire non éraflées. Il faut une très belle maturité de raisins, des rafles très saines, car c’est une prise de risque et puis c’est une vinification plus difficile qui fait beaucoup plus appel aux sens du vinificateur. C’est une tradition bourguignonne. La texture du vin est alors différente. J’ai pratiqué la vendange entière en 2002, qui est un très beau millésime en Bourgogne, ainsi qu’en 2003. Au départ, les promesses semblaient identiques et, je me suis aperçu qu’en fin d’élevage, les deux vins avaient des personnalités bien différentes. La vendange entière apporte beaucoup de finesse au vin, et il est vrai que c’est une caractéristique propre au Pinot Noir des grands vins de Bourgogne. Avec ce cépage associé à nos terroirs, on est moins sur le fruit, plus dans la complexité.
Je laisse son libre-arbitre au client qui achète la bouteille et qui la consomme, chacun a son goût et je ne suis pas là pour le formater. J’affirme mon style, je valide mes arbitrages, je garde la main “douce” pour les tanins et qui m’aime me suive! Je m’adresse à un public en marge, averti. Le vin est un produit essentiellement culturel, mon vin s’adresse à ceux qui ont envie de faire travailler leurs neurones. J’ai une vinothèque avec des millésimes plus anciens à vendre, à partir de 2000, qui a été mon premier millésime à vendanger, car autant il y a des amateurs de vins jeunes, croquants, autant il y en a d’autres qui préfèrent les vins d’évolution, aux arômes tertiaires que l’on retrouve uniquement dans les vins plus vieux. C’est donc particulièrement intéressant d’avoir cette “banque” de millésimes qui permet à chacun de trouver son bonheur.
Pour le millésime 2013, poursuit Jean-Marc Dufouleur, nous avons eu une météo capricieuse, septembre froid et pluvieux, d’où une maturité faible. Les vendanges ont débuté le 28 septembre dans d'excellentes conditions et ont été très rapides, la vinification s'est très bien passée, l'état sanitaire était parfait, et, au final, nous avons obtenu des vins nets, francs, fruités, souples, des “vins de soif”, de plaisir. Seul hic : une quantité moindre.
En 2014, belle revanche climatique par rapport à  2013, les vendanges se sont déroulées à partir du 9 septembre et tout a été pour le mieux: des vins  structurés, avec une grande sucrosité et une belle acidité, vraiment très prometteurs.
En 2015, nous terminons la vente des 2012 puis l'on passera aux 2013 au 2e trimestre.”
Comme d’habitude, formidable Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Monts Luisants 2013, sol argilo-calcaire et très caillouteux, vignes de plus de 36 ans, élevage en fûts de chêne pendant 18 mois, coloré et intense, aux tanins bien équilibrés, alliant charpente et souplesse, très élégant, avec des arômes mûrs et complexes de cassis et de groseille, est riche en bouche, d’excellente évolution. Le 2012 est marqué par ce grand millésime bourguignon, de robe rouge teintée cerise noire, de bouche très équilibrée, au nez où se devinent les fruits mûrs, l’humus et les épices (cannelle, poivre), opulent, qui associe charpente et distinction. 
Remarquable 2011, charnu, ample, aux tanins très structurés, au nez dominé par la mûre, la violette et l’humus, de bouche épicée et persistante, un vin qui possède des tanins puissants et très fins à la fois, d’un grand équilibre, de garde comme ce grand 2010, très harmonieux, intense, aux notes de cassis très mûr et d'épices, aux tanins fermes et serrés, mais veloutés à la fois, de bouche voluptueuse, complexe, où s’entremêlent le poivre, la prune, le cuir et la cannelle. 
Exceptionnel 2009, de bouche puissante, aux tanins fondus, avec ces notes bien caractéristiques de truffe et de petits fruits mûrs légèrement épicés, un vin qui se foûte déjà remarquablement bien, mais possède un réel potentiel de garde. Le 2008 exhale des notes intenses de violette, de fruits surmûris (prune, groseille) et de cannelle, gras et charnu, aux tanins riches et harmonieux, de grande évolution. Superbe 2007, racé, de couleur profonde, plein, au nez complexe où dominent les fruits mûrs et les épices, aux tanins fondus et riches à la fois, non encore à maturité bien entendu. Le 2005, encore fermé, dense et distingué, au nez très parfumé et typique dominé par la cerise et le cuir, très fin, est un vin puissant et gras comme il le faut, bien persistant en bouche, vraiment savoureux.
Le 2002 est encore un grand vin racé, complexe, charnu et très savoureux, parfaitement équilibré aux arômes de fruits noirs, d’épices, d’une très belle structure, d’un équilibre superbe. Il y a également son Morey-Saint-Denis Premier Cru Les Genavrières 2010, racé, au nez de truffe et de violette, où s’entremêlent les saveurs de sous-bois et de fruits cuits, fin et dense en bouche, de garde.
Jean-Marc Dufouleur

> Les précédentes éditions

Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012

 



Henry NATTER


A.MARGAINE


Domaine des MONTS LUISANTS


Château CANON-CHAIGNEAU


Château des PEYREGRANDES


Pierre MIGNON


Château FOURCAS-DUPRÉ


Cave Les Vins de ROQUEBRUN


Château FABAS


Château MIRE-L'ÉTANG


POL ROGER


THÉVENET-DELOUVIN


VERRIER & Fils


Domaine de L'R


Domaine de la PALEINE


Jean-Claude et Didier AUBERT


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Domaine MARTINOLLE-GASPARETS


Château La PEYRE


Domaine de L'OLIVETTE


Domaine Henri REBOURSEAU


Château CHENE-VIEUX


Domaine Jacques CARILLON


Guy LARMANDIER



DOMAINE COQUARD-LOISON-FLEUROT


DOMAINE DE LA CASA BLANCA


DOMAINE DE LAUBERTRIE


HENRY NATTER


DOMAINE COMTE PERALDI


CHATEAU BECHEREAU


CEDRIC CHIGNARD


CHAMPAGNE ANDRE DELAUNOIS


CHATEAU DES PEYREGRANDES


DOMAINE DE L'AMAUVE


DOMAINE VINCENT BACHELET


CHATEAU TOULOUZE


DOMAINE DE GRANDMAISON EARL



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales