Top France

Edition du 19/05/2015
 

L’EXEMPLAIRE CHATEAU FORTIA

Typicité

Château FORTIA

Authenticité, grande tradition familiale, terroir exceptionnel... Ici, au cœur de Châteauneuf-du-Pape, le Baron Le Roy de Boiseaumarié a toujours été la référence de l’appellation. Aujourd’hui, ses descendants s’attachent à respecter son œuvre en élevant de grands vins racés.


Le Domaine de Château Fortia est l’un des plus anciens de Châteauneuf-du-Pape et il a produit de tout temps des vins très renommés. Vers les années 1920, après son mariage, Le Baron Pierre Le Roy pris ce domaine en charge. Il fut l’un des artisans de l’appellation Châteauneuf-du-Pape et à l’origine de l’INAO. Son fils Henry lui succéda dignement. Très discret et modeste, mais grand vigneron, c’est Henry Le Roy qui dota Château Fortia des moyens nécessaires en développant une politique courageuse pour acquérir des parts de marché hors de France. “Le Domaine poursuit sa mutation sous l’impulsion : rajeunissement du vignoble (âge moyen des vignes 30 ans), mise en place de la lutte raisonnée pour un plus grand respect de l’environnement et des consommateurs, application des normes de sécurité et d’hygiène, traçabilité... - Château Fortia blanc 2013 est un vin fin, élégant. Nous sortions d’années trop chaudes d’un point de vue climatique, cet été classique nous donne des vins avec une belle minéralité, une bonne acidité nécessaire qui participe à l’équilibre des blancs. Nous avons toujours une Clairette dominante (entre 55 et 65%) à Fortia c’est lié à notre terroir. Ce cépage est assez complexe, sa maturité est lente et on ne le récolte généralement qu’en fin de vendange. Nous commençons par les Roussanes et les Grenaches pour ne pas avoir de degrés trop élevés dans les vins et, en général, nous terminons avec les Clairettes. En 2013, les Clairettes étaient superbes et, en 2014, nous avons eu un peu le même scénario. - Château Fortia rouge 2013 est un vin globalement moins alcoolisé que les années antérieures, cela permet finalement de percevoir une certaine finesse, un plaisir à boire. Un 2013 plus fruité, plus velouté. Ce n’est pas un vin qui va devenir massif, trop puissant, un vin plus abordable surtout pour les consommateurs sensibles au degré d’alcool élevé. - Cuvée du Baron 2012 et 2013 sont de très beaux millésimes, des vins délicieux. Nous vinifions à part tous nos cépages. Les bonnes années nous faisons une Cuvée d’Exception et nous l’avons produite en 2013, cela donne une idée de la qualité du millésime. C’est déjà une indication, c’est une année qui méritait cette cuvée spéciale et qui n’est pas produite à Fortia tous les ans. Nous poursuivons le rajeunissement du vignoble nous avons intégré un hectare supplémentaire c’est donc très progressif et salutaire. Nous nous sommes aperçus que, pour les vieilles vignes Grenache (au moins 50 ans), la production chutait radicalement. - Fortia Blanc 2012 : à base de 60% Clairette, 30% Roussane et 10 % de Grenache Blanc, le vin est d’une belle couleur dorée avec des reflets tirant légèrement sur le vert. Un vin très fruité aux arômes prononcés d’agrumes, de citron plus particulièrement, cela est dû à la Clairette très dominante. C’est un joli vin d’une bonne fraîcheur et d’une belle spontanéité. - Fortia Rouge 2012 est un joli millésime qui présente une belle couleur profonde. Nous augmentons la proportion de Syrah (22%) et de Mourvèdre (15%), ce qui donne un peu plus de structure, le Grenache (63%) est un cépage qui apporte beaucoup d’élégance au vin. - Fortia blanc 2011 : robe brillante jaune d’or, nez complexe et frais d’agrumes confits, de petites fleurs blanches et de fruits secs. On est séduit par cette fraîcheur en bouche; se développent ensuite une belle intensité, un équilibre savoureux, des arômes de fruits au sirop et de fleurs. La finale est très légèrement saline et minérale, révélant ainsi la richesse du terroir. - Fortia Cuvée du Baron 2011 : robe rubis intense à reflets violets; au nez, de puissantes notes de truffe, de sous-bois, de cacao, de confiture de cerise. Gras remarquable et minéralité, vin très séduisant, avec des arômes de confiture de mûre, de graphite, de réglisse. - Cuvée du Baron 2010 : robe rubis intense à reflets violine, nez expressif de cassis, de confiture de cerise, d’épices. Très belle densité et minéralité en bouche, beaucoup de sucrosité tempérée par une grande fraîcheur aromatique de fruits noirs et de schistes, notes de truffe fraîche. Belle finale fondue et fine, un très beau vin d’une grande expression.

   

L’EXEMPLAIRE CHATEAU FORTIA

Pierre Pastre
Route de Bédarrides - BP 13
84231 Châteauneuf-du-Pape
Téléphone : 04 90 83 72 25
Télécopie : 04 90 83 51 03
Email : chateaufortia@vinsdusiecle.com

Site : www.vinsdusiecle.com/chateaufortia




> Le palmares des vins


CLASSEMENT BEAUJOLAIS SAVOIE JURA
e_beaujolais.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

BEL AVENIR
CHAMPAGNON
DUBOEUF
MORTET
P.-M. CHERMETTE
SAMBIN
Cave Ch. CHENAS
MORGON
JULIENAS
REGNIE
Gérard BRISSON
GRANIT DORÉ
Michel TÊTE
PIZAY
CHAPONNE
Michel GUIGNIER
(CHERS)
(GAGET)
FLEURIE
SAINT-AMOUR
BEAUJOLAIS
Cédric CHIGNARD
METRAT
EMERINGES (B)
PARDON
PÉRELLES (B)
PAMPRES D'OR (B)
(ROTISSON (B))
Cédric VINCENT (B)
A. S. DUBOIS
MONTERNOT (B)
GUELET
BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
BARON DE L ECLUSE
CHEYSSON
COMBE AU LOUP
CRÊT DES GARANCHES
Alain MICHAUD
A. CHARVET
LORON
SAVOIE
JURA
BUGEY
Alain BOSSON (Sa)
MOLLEX (Sa)
Denis FORTIN (Sa)
DORBON ( Ju)
Daniel DUGOIS (Ju)
MILLION-ROUSSEAU (Sa)
Benoît BADOZ (Ju)
Franck PEILLOT (Sa)
LAMBERT (Sa)
Pascal PAGET
Amélie GUILLOT (Ju)
DUPASQUIER
MEUNIER (Bugey)
ANGELOT
CAVE CHAUTAGNE (Sa)



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

JUILLARD-WOLKOWICKI
MORGON
JULIENAS
REGNIE
DONZEL
DUFOUR
VOLUET*
PIRON
PLAIGNE
FLEURIE
SAINT-AMOUR
BEAUJOLAIS
FOURNELLES*
LASSAGNE
VIGNES du PARADIS*
NUGUES (B)
CRÊT du RIS
MADONE
MARRANS
BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
SAVOIE
JURA
BUGEY
CHEVIGNEUX (Bugey)
MOREL
PETIT (Ju)
(PERRIER (Sa)*)
PINTE
PUFFENEY

TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CHENAS
MOULIN-A-VENT

CHANTEGRILLE
(Jean BARONNAT*)
CÔTES DE LA MOLIÈRE
MORGON
JULIENAS
REGNIE
Dom.du VIN DES POÈTES
FLEURIE
SAINT-AMOUR
BEAUJOLAIS
(Cave SAIN-BEL)
(MANTELLIERE*)
BROUILLY
COTE-DE-BROUILLY
CHIROUBLES
DALAIS
Domaine de la MOTTE
SAVOIE
JURA
BUGEY
(MACLE*)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

Georges KLEIN et Fils


À la tête des Premiers Grands Vins Classés. Le vignoble est réparti sur trois communes : Saint-Hippolyte, Rorschwihr et Scherwiller aux tiroirs réputés : Rorschwihr avec ses terres lourdes est le terroir de prédilection du Gewurztraminer, Scherwiller situé sur des sols graveleux est réputé pour le Riesling, et Saint-Hippolyte et ses terrains granitiques et sablonneux conviennent parfaitement au Pinot. “Notre vignoble est conduit selon des méthodes respectueuses de l’environnement, dit-on, il est enherbé et les traitements sont réduits au minimum par un suivi méticuleux de nos parcelles. Passionnés de botanique, nous maintenons des espaces sauvages et favorisons la croissance d’une variété rare d’orchidée sur l’une de nos parcelles.” Plusieurs fois lauréat au concours des Crémants d’Alsace, c’est la fierté et la spécialité de la maison. “Le 2013 est une très bonne année, belle vendange avec des sucres élevés, nous explique Auguste Klein. Pour le 2014 , la quantité est réduite, mais c’est un bon millésime avec une acidité soutenue, la qualité est équivalente à celle de 2013. Des nuées de moucherons ont envahi les vignes, causant de grosses pertes de volume, ainsi, le Gewurztraminer n'a produit que 30 hl/ha. Ventes en 2015 : les 2013 dans toutes les appellations, le crémant en 2012.” Voilà un beau Crémant d’Alsace brut, allie distinction et structure, une bonne rondeur et un bouquet très aromatique aux notes subtiles de poire, de miel et d’amande fraîche. de mousse finement crémeuse. Remarquable Crémant d’Alsace rosé, riche en arômes de fruits rouges, vineux et fin à la fois, tout en harmonie, bien dosé, alliant persistance et richesse, tout en finesse aromatique. Le Riesling 2013, où l’on retrouve des senteurs de citron et d’amande, dense et distingué à la fois. Excellent Gewurztraminer 2013, raffiné, rond en bouche, avec des connotations de fruits secs et d’agrumes, un vin généreux et charmeur, légèrement épicé en finale comme il se doit. Joli Sylvaner blanc, avec ces notes florales et fruitées, associe élégance et souplesse. Goûtez aussi le Pinot gris 2011, originaire d’un terroir sablonneux, aux notes de fleurs et de fruits frais, très typé, de bouche ample avec une finale épicée et longue, un vin racé. Gîte et chambres d’hôtes.


10, route des Vins
68590 Saint-Hippolyte
Téléphone :03 89 73 00 28
Télécopie :03 89 73 06 28
Email : geoklein@wanadoo.fr
Site personnel : www.georgesklein.fr

L'ESTABEL CABRIÈRES


Créée en 1937, la Cave, atteint, aujourd'hui, une récolte moyenne de 20 000 hl pour 400 ha en production et 110 exploitations. Ici les sols se sont développés dans une région où la géologie est compliquée et de ce fait, ils sont de différents types : plus ou moins pierreux, plus ou moins argileux ou calcaires, avec ou sans fer, minces ou épais et aptes à retenir l'eau ou à être traversés par les racines des végétaux et de la vigne. Sur des sols peu épais, les racines de celle-ci peuvent s'insinuer dans les roches quand elles ne sont pas trop massives et aller chercher en profondeur un peu d'humidité... Vraiment remarquable, leur Coteaux-du-Languedoc Cabrières Château Cabrières 2010, aux notes de cuir et de mûre, puissant et persistant, aux tanins harmonieux et riches, d’une très jolie finale, est un vin qui se goûte particulièrement bien aujourd’hui. L’Estabel Grande Cuvée rouge 2012, d’une robe rubis foncé, aux arômes de mûre et de réglisse, est de bouche puissante et soyeuse. Dans la même gamme, le rosé 2013, de robe brillante, au nez délicat d’agrumes et de fruits rouges, vivace comme le blanc 2013, parfumé avec des nuances de coing et de bruyère. Il y a aussi la Clairette du Languedoc Moelleux 2013, tout en ampleur aromatique, dense, très élégante, au nez complexe, parfaite sur les desserts comme une tarte ou un bavarois, et le Coteaux-du-Languedoc variations Cabrières rouge Maestro 2013, aux arômes puissants de fruits cuits, ample et structuré, aux tanins harmonieux, avec cette bouche aux accents de mûre et de violette.



34800 Cabrières
Téléphone :04 67 88 91 60
Télécopie :04 67 88 00 15
Email : sca.cabrieres@wanadoo.fr
Site personnel : www.cabrieres.com

Laurent LEQUART


Un vignoble de 10 ha, mené en viticulture raisonnée depuis 20 ans. “Nous lançons deux nouvelles cuvées, destinées à la gastronomie, nous précise Laurent Lequart : la cuvée Prestige en doux et la cuvée Vieilles Vignes en brut nature.” Remarquable Champagne brut Millésime 2007, parts égales de Chardonnay et de Pinot meunier, affiné pour partie en fûts 6 mois, d’une jolie complexité aromatique où l’on retrouve des nuances de citron et de miel, de bouche franche, d’une élégante nervosité, aux agréables notes de rose et de citron au palais. Le Blanc de Blancs est tout en nuances, aux arômes de fruits blancs, avec, en finale, des notes de miel, de rose et de citron, d'une grande persistance, alliant charme et structure. Savoureuse cuvée Réserve (90% Pinot meunier, 10% Pinot noir), au nez d’amande fraîche et d’agrumes mûrs, de jolie mousse, dominée par des nuances d’abricot au palais. Excellent Champagne brut cuvée Vieilles Vignes, 100% Pinot meunier, issu de vieilles vignes de plus de 45 ans, de très bonne bouche, où l’on retrouve des nuances de pêche blanche et de fruits secs, délicat et structuré, très aromatique. La cuvée Prestige brut, pur Pinot meunier, vendange 2007, 70% vinifiés en fûts, sans fermentation malolactique, 30% de vin de réserve, dense et distinguée à la fois, et bénéficie d’une présentation particulièrement soignée. Excellent brut rosé, à la fois très fin et charnu, de robe soutenue, classique avec ce nez de framboise mûre, tout en charpente, notes subtiles où dominent les fruits rouges et la violette en bouche. Très jolie cuvée de Réserve demi-sec (90% Pinot meunier et 10% Pinot noir), au nez d’agrumes mûrs et de noix, suave, vraiment séduisante. 


17, rue Bruslard
51700 Passy-Grigny
Téléphone :03 26 58 97 48 et 03 26 52 26 38
Télécopie :03 26 57 06 34
Email : laurent.lequart@wanadoo.fr
Site personnel : www.champagne-lequart.fr

CHATEAU D'ESTEAU


Depuis près de trente ans, Serge PLAYA a entrepris son grand œuvre : restaurer une ancienne propriété déjà connue au XVIIème siècle et lui redonner son lustre passé. En effet, le Château d’ESTEAU existait déjà lorsque BELLEYME, géographe du Roi, traça la première carte du Médoc en 1766. Depuis, les successions, l’urbanisation et, hélas les crises viticoles ont réduit sa superficie mais l’essentiel demeure : 4 ha d’un terroir où la grave garonnaise prédomine, regroupés autour des bâtiments ce qui confère aux vins une typicité unique. La plantation, d’une densité élevée, fait la part belle au Cabernet-Sauvignon. On a banni les désherbants. Tous les travaux du sol sont mécaniques. Les vendanges sont évidemment manuelles ce qui garantit un tri impitoyable des meilleures grappes. La vinification se fait de manière traditionnelle, avec une cuvaison longue qui assure l’extraction des arômes, et l’élevage est effectué pendant 22 mois en moyenne, en barriques de chêne fin de l’Allier renouvelées à raison de 30% par an. La mise en bouteilles, toujours au Château, a lieu en général pendant l’été qui suit cette période et les vins reposent encore un an en bouteilles avant d’être prêts à la commercialisation. Depuis 2009, le Château d’ESTEAU produit un second vin, la cuvée 7 & +,issu principalement de ses jeunes vignes, et dans lequel le Cabernet Sauvignon et le boisé sont moins marqués. Il en résulte un vrai vin-plaisir, très apprécié dans les brasseries parisiennes où il est représenté, mais aussi dans les pays nouveaux consommateurs de vin. Vous pourrez découvrir ce Haut-Médoc 2008, un vin de belle teinte foncée, parfumé (cassis), où la souplesse prédomine, aux tanins fondus mais bien présents, classique de ce millésime, de garde, bien entendu. Le 2006, charnu, avec des arômes de sous-bois et de groseille, est riche et persistant en bouche, gras, aux tanins mûrs, de couleur profonde, mêlant structure et élégance, de bonne garde. Le 2005, au nez de cerise noire et d’humus, est classique, un vin où la structure s’allie à la finesse, de couleur grenat aux reflets violacés, aux tanins fermes et veloutés, tout en bouche, de garde.

Serge Playa

33250 Saint-Sauveur
Téléphone :05 56 59 57 02
Télécopie :05 56 59 59 60
Email : chateau-d-esteau@vinsdusiecle.com
Site : chateau-d-esteau
Site personnel : www.chateaudesteau.com


> Nos dégustations de la semaine

Domaine Daniel DUGOIS


En 1973, Daniel Dugois achète 2 ha de vignes, la maison avec des caves et un hangar à un propriétaire viticole du village des Arsures dont il est lui même originaire. Il cultive la vigne et vend sa production au négociant du secteur. En 1982 il vinifie sa première récolte dans ses caves et commence à vendre sa production en bouteilles aux particuliers. Première récolte, puis 1983 premiers clients et aussi première médaille “Médaille d’or au concours des vins du Jura pour son Chardonnay”. Daniel et sa femme ont toujours travaillé leurs produits dans le respect de la qualité. Leur travail a été de nombreuses fois récompensé lors de concours et dans les guides spécialisés. 

On le voit avec ce Vin Jaune 2005, vendanges manuelles, pressurage pneumatique, après un débourbage de 20 heures, la fermentation alcoolique s’enclenche d’elle même avec des levures indigènes. La fermentation malolactique est réalisée avec des bactéries naturelles. L’élevage se fait sous voile en fût sans ouillage environ 7 ans pendant lesquelles le Savagnin va prendre le “goût Jaune”. Le vin est puissant aux arômes de fruits secs, de bouche soyeuse, ronde avec une intensité bien parfumée en finale, de grande garde, à déguster sur un faisan à la crème (28 e, il les vaut bien). Le Vin de Paille 2009 récolté en tout début de vendange, en ne prenant qu’une ou deux grappes par cep. Elles sont transportées dans des cagettes sans être tassées. Une 2e équipe fait un nouveau tri pour enfin les placer sur des claies grillagées dans une grange. Le séchage durera 3 à 5 mois, permettant aux raisins une déshydratation de 70%. Ainsi les baies se concentrent en sucre et en arômes. Après pressurage des baies regorgeant de sucre on obtient 15 à 18 l de moût pour 100 kg de raisin qui va alors fermenter lentement, avant de vieillir en fûts de chêne au moins 2 à 3 ans. Bien sûr, cela donne ce vin harmonieux, mature, aux arômes de fruits blancs, avec en bouche des notes subtiles de miel, de pain d’épices, de rose et de citron confit, d’une grande persistance, alliant charme et structure (19,50 e).
On se fait plaisir également avec son Arbois Grevillière Trousseau 2011, issu d’une de leurs plus vieilles vignes, sols d’argiles gras avec cailloux gréseux en surface positionné sur un dôme calcaire, un vin typé, de robe pourpre, au nez dominé par la fraise et la mûre, riche, structuré, d’une jolie finale, un vin classique, aux tanins amples, de très bonne évolution, à prévoir sur les gibiers. L’Arbois Reflets de Roi sent bon son Chardonnay, vendanges manuelles triées, égrappage à 100%, foulage et pressurage, fermentations alcoolique et malolactique naturel, élevage durant 12 mois en foudres de chêne avec ouillage pour garder la finesse et le fruit du cépage, un vin vraiment parfumé, au nez dominé par les fruits mûrs, qui associe richesse, saveur et vivacité, d’une belle finale aromatique où l’on retrouve des nuances de prune et de miel.

Château des GRAVIÈRES


Depuis 7 générations, les vignobles Labuzan sont exploités par la même famille. De la première vigne plantée en 1847, le domaine s’est peu à peu constitué. Bernard et Nicole, les parents de Thierry et Denis, ont continué à développer l’exploitation et ont transmis 18 ha à leurs enfants. Denis a choisi de se spécialiser dans le travail de la vigne permettant au domaine de réaliser le virage vers une viticulture à la fois moderne et raisonnée. Thierry, quant à lui, après une première vie professionnelle, est revenu à sa passion : la vinification.
Beau Graves rouge Prestige 2011, sol de Graves avec gros galets et argilo-calcaire 80% Merlot, 20% Cabernet-Sauvignon, cuvaisons longues, macération préfermentaires, élevage en barriques de chêne français 12 mois dont 1/3 de barriques neuves... un vin classique, avec de la matière, aux arômes de fruits rouges intenses, d'une finale riche et corsée. Le 2010 est charnu, tout en nuances aromatiques, coloré, aux tanins puissants, au nez complexe où domine le cassis, d’excellente évolution.

Thierry et Denis Labuzan - Vignobles Labuzan Earl

Domaine Mas NUY


Pierre et Valérie Urbain ont constitué ce petit domaine de 4,50 ha de vignes en 2005, 2006 et 2008. Ce coup de foudre au hasard d’une promenade est le fruit d’une recherche qualitative réunissant les ingrédients des meilleurs Faugères.
Le terroir appartient au système géologique dit des Monts de Faugères, daté du Visseen schisto-gréseux (ère primaire). Ces schistes proviennent des argiles de dépôts marins de la mer primitive qui ont subit les compressions et les échauffements du plissement hercynien. Le schiste assure à la fois drainage et humidité à la vigne, soutient la maturité du raisin par la chaleur et apportera la minéralité au vin. Les coteaux, en fortes pentes, sont plantés en courbe de niveau de manière à limiter l’érosion et retenir l’eau.

Le tout donne ce Faugères Le Rec 2011, 50% Grenache noir, 50% Syrah, longue macération traditionnelle avec pigeages réguliers, élevage de 15 mois en cuves pour le Grenache et de 6 mois en fûts de 15 mois et fûts de 2 vins pour la Syrah, un vin qui m’a séduit, puissant en matière comme en arômes, qui sent les fruits mûrs et les épices (mûre, cassis, poivre...), aux tanins bien fermes et soyeux à la fois, auquel il faut laisser du temps pour s’exprimer au mieux (18 €). L’IGP Robe Blanche blanc 2012, terroirs schistes, 85% Chardonnay, 15% Grenache blanc. pressurage sans égrappage, élevage 4 mois sur lies, suivi de 3 mois en cuves (90%) et en fûts (10%), franc, fleuri et persistant, avec ces notes de fleurs et d’agrumes caractéristiques, est un vin charmeur et tout en harmonie, ample, d’une jolie finale (11 €). Le Faugères Athanor rouge 2012, de bouche pleine et généreuse, aux tanins fermes et soyeux à la fois, est de couleur pourpre, très abordable. Le Faugères le Fou du Rec rouge 2011, charnu, est très parfumé (cassis, humus, épices), un vin puissant à déboucher sur un Saint-Nectaire fermier.

Pierre et Valérie Urbain

> Les précédentes éditions

Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015
Edition du 28/04/2015
Edition du 21/04/2015
Edition du 14/04/2015
Edition du 07/04/2015
Edition du 31/03/2015
Edition du 24/03/2015
Edition du 17/03/2015
Edition du 10/03/2015
Edition du 03/03/2015
Edition du 24/02/2015
Edition du 20/02/2015
Edition du 01/10/2013
Edition du 24/09/2013
Edition du 17/09/2013
Edition du 10/09/2013
Edition du 03/09/2013
Edition du 27/08/2013
Edition du 20/08/2013
Edition du 13/08/2013
Edition du 06/08/2013
Edition du 30/07/2013
Edition du 23/07/2013
Edition du 16/07/2013
Edition du 09/07/2013
Edition du 02/07/2013
Edition du 25/06/2013
Edition du 18/06/2013
Edition du 11/06/2013
Edition du 04/06/2013
Edition du 28/05/2013
Edition du 21/05/2013
Edition du 14/05/2013
Edition du 07/05/2013
Edition du 30/04/2013
Edition du 23/04/2013
Edition du 16/04/2013
Edition du 09/04/2013
Edition du 02/04/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 26/03/2013
Edition du 19/03/2013
Edition du 12/03/2013
Edition du 05/03/2013
Edition du 26/02/2013
Edition du 19/02/2013
Edition du 12/02/2013
Edition du 05/02/2013
Edition du 29/01/2013
Edition du 22/01/2013
Edition du 15/01/2013
Edition du 08/01/2013
Edition du 01/01/2013
Edition du 25/12/2012
Edition du 18/12/2012
Edition du 11/12/2012
Edition du 04/12/2012
Edition du 27/11/2012
Edition du 20/11/2012
Edition du 13/11/2012
Edition du 06/11/2012
Edition du 30/10/2012
Edition du 23/10/2012
Edition du 16/10/2012
Edition du 09/10/2012
Edition du 02/10/2012
Edition du 25/09/2012
Edition du 18/09/2012
Edition du 11/09/2012
Edition du 04/09/2012
Edition du 28/08/2012
Edition du 21/08/2012
Edition du 14/08/2012
Edition du 07/08/2012
Edition du 31/07/2012
Edition du 24/07/2012
Edition du 17/07/2012
Edition du 10/07/2012
Edition du 03/07/2012

 



Château La GALIANE


Château REDORTIER


ROEDERER


Château d'EMERINGES


Jean-Claude et Didier AUBERT


Pierre et Bertrand COULY


Château BELLES-GRAVES


VIEUX CHATEAU des ROCHERS


Domaine de POUYPARDIN


PHILIPPONNAT


Henry NATTER


Château La CROIX DAVIDS


Gérard TREMBLAY


Domaine de la CHAISE


Domaine Jean CHARTRON


Joseph DORBON


Château BOIS CARRÉ


Domaine de la PALEINE


Domaine des MONTS LUISANTS


Château PÉROUDIER


Domaine Jean-Max ROGER



CHATEAU LAROQUE


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


CHAMPAGNE LIONNEL CARREAU


CHAMPAGNE GOSSET


CHAMPAGNE GREMILLET


CHAMPAGNE MAURICE VESSELLE


CHATEAU DE GUEYZE


SCE DU CLOS BELLEFOND


DOMAINE DE LA RENAUDIE


DOMAINE DU CHALET POUILLY


MAISON MOLLEX


CHATEAU LA GALIANE


CHAMPAGNE VAUTRAIN-PAULET



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales