Top France

Edition du 08/11/2016
 

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Référence

Domaine PRIEUR-BRUNET

En digne représentante de la 7e génération, Dominique Uny-Prieur, secondée aujourd’hui par son fils Guillaume (8e génération), poursuit une politique qualitative familiale exemplaire, qui met en avant une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins.


Le 11 Ventôse de l’An 12 (11 mars 1804), les frères Jean et Claude Prieur acquièrent le Domaine du Château Perruchot à Santenay. Seul Jean Prieur eut une descendance et depuis près de deux siècles, cet héritage a été transmis de génération en génération comme en témoigne l’arbre généalogique qui remonte au XVIIe siècle. C’est ainsi que se sont succédés Jean Prieur et son frère Claude, Claude Prieur Ponnelle, Jean-Baptiste Prieur Blondeau, Jules Prieur Saladin, Georges Prieur Collin. En 1955, grâce à l’union de Guy Prieur et d’Élisabeth Brunet, native de Meursault, le Domaine prend un nouveau départ et devient le Domaine Prieur-Brunet en raison de l’apport d’un important vignoble familial sur Meursault. De cette union naquirent deux filles, Dominique et Chantal. Dominique, après un bac commercial, a passé avec son époux à la faculté d’œnologie de Dijon, son diplôme en 1978. Parlant couramment anglais et allemand, c’est avec plaisir qu’elle aime recevoir les nombreux clients au caveau. Aujourd’hui, à la suite du décès de Claude en 2003, son fils Guillaume (8e génération) est à ses côtés, après avoir brillamment obtenu le diplôme de l’Académie Commerciale Internationale et poursuivi ses études à l’École Supérieure de Commerce de Dijon. Ce vaste Domaine de 20 ha sur la Côte de Beaune est largement ancré à Santenay-le-Haut, dans cette jolie maison coiffée de tuiles vernissées. Un site à Meursault, “le Moulin Juda”, facilite les déplacements des engins de culture. La maison possède une véritable philosophie du travail et de l’élevage des vins. Les sols et les vignes ont toujours été travaillés dans un esprit d’une viticulture “raisonnée”. Le Domaine produit à parts égales des vins rouges et blancs. Leurs fleurons sont le Santenay Maladière 1er Cru rouge (5 ha) et le Meursault Charmes 1er Cru blanc (1,20 ha). “En 2015, nous dit Guillaume Uny-Prieur, nous avons souffert de la sécheresse entre Juin et Juillet, avons eu un peu de pluie fin Juillet, ce qui était parfait pour les blancs, par contre cela a tardé pour les rouges, ce qui donne des vins très denses, très concentrés mais en petite quantité. Qualitativement ce sont des vins magnifiques. Nous n’avons pratiquement pas eu de tri à faire, les vendanges très saines se sont faites par un temps splendide, sans une goutte de pluie ! Nous avons effectué des macérations normales, grâce aux peaux épaisses nous avons pu extraire au maximum car nous avions la structure, le gras ; pour l’instant, on peut dire que le 2015 est le meilleur millésime depuis 2009. Que ce soit pour les blancs ou les rouges nous avions des degrés élevés supérieurs à 2003, des degrés naturels avoisinant les 14°. Pour les blancs, quantité et qualité exceptionnelles, pour les rouges 2015, qualité exceptionnelle mais peu de quantité. Nous investissons dans le travail du sol, le labour participe à faire respirer les sols ce qui est très important et de plus nous utilisons de moins en moins de désherbant. Nous travaillons plus maintenant dans le respect de l’environnement. Blancs 2014 : très belle fraîcheur aromatique, arômes de fleurs et fruits blancs, des vins très frais, très minéraux, un style de vin différent du 2013, des vins qui seront agréables sur des styles de cuisine différents. Le 2014 est bien typé et le 2013 plus gourmand. Rouges 2014 : les vins sont encore à l’élevage. Il y a un réel potentiel, matière et acidité étaient au rendez-vous. Blancs 2013 : beau mix bois-acidité-fruité, belle longueur en bouche, assez plaisant, des vins qui ne sont pas dominés par le bois, belle ampleur aromatique, un millésime très plaisant. Nous avons déjà vendu plus de la moitié de la récolte, donc il ne reste plus trop de bouteilles. Rouges 2013, les vins s’ouvrent gentiment, on obtient un millésime un peu plus concentré que d’habitude, belle matière, des vins pas trop lourds, pas trop durs, riches en structure, en couleur, bien aromatiques, des vins très plaisants dès maintenant mais que l’on peut garder en cave pour les laisser vieillir.

   

LE DOMAINE PRIEUR-BRUNET

Dominique et Guillaume Uny-Prieur
Rue de Narosse - BP 9
21590 Santenay
Téléphone : 03 80 20 60 56
Télécopie : 03 80 20 64 31
Email : uny-prieur@prieur-santenay.com





> Le palmares des vins


CLASSEMENT POMEROL
e_pomerol.jpg
LES MEILLEURS RAPPORTS QUALITE-PRIX-TYPICITE DE L'ANNEE

Les Classements du site sont réactualisés en permanence dans l'année en fonction des dernières dégustations (derniers ou anciens millésimes, coups de cœur, déceptions...) et peuvent donc être différents de ceux du Guide "papier", qui ne peut être remis à jour avant la prochaine édition

Accédez directement aux commentaires de dégustation en cliquant sur le nom

PREMIERS GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
PETRUS (Hors Classe)
LA CROIX
LA FLEUR PETRUS
TROTANOY
BELLEGRAVE
LE CAILLOU
LA CROIX-TOULIFAUT
CLOS RENÉ
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
CERTAN DE MAY DE CERTAN
MAZEYRES
BEAUREGARD



DEUXIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
BELLES-GRAVES (LP)
BOURSEAU (LP)
CANON-CHAIGNEAU (LP)
PETITE CROIX
MOINES (LP)
VOSELLE (LP)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
LA GANNE*
FERRAND
LAFLEUR DU ROY
CLOS DU PÈLERIN
VIAUD (LP)
PLINCE
ROQUEBRUNE (LP)
VALOIS
ARNAUDS (LP)



TROISIÈMES GRANDS VINS CLASSÉS

CATEGORIE A
Priorité à la puissance
CHEVROL-BEL AIR (LP)
SIAURAC (LP)*
(TAILLEFER*)
CATEGORIE B
Priorité à l'élégance
BOIS DE LABORDE (LP)
ROCHES FERRAND (LP)

IMPORTANT : pour mieux comprendre les Classements

> Nos coups de cœur de la semaine

LABBÉ et Fils


Un vignoble d’une dizaine d’hectares dans la famille depuis quatre générations. “Récoltant manipulant depuis 1975, précise-t-on, nos Champagnes reflètent l’expression de nos magnifiques terroirs. Chargé en craie dans leur sous-sol, en argile et en sable dans leur surface, ils confèrent à nos champagnes fruité, finesse et élégance. Dispersé sur la commune de Chamery et les communes adjacent, nos parcelles accueillent les trois cépages champenois : Pinot noir, Pinot meunier et Chardonnay nous octroient une mixité variée pour nos assemblages. Au fils des années, chaque génération de viticulteur de la famille a su faire évoluer le Champagne Labbé & Fils en s’adaptant et en utilisant les techniques propres à son époque. Ceci tout en conservant une continuité dans l’esprit et la qualité de ce champagne. Ainsi, nous avons un regard particulièrement attentif quant au respect de l’environnement en adoptant une démarche de viticulture durable.” Cela donne ce Champagne Blanc de blancs, une cuvée ample et parfumée, de bouche florale, légère et ronde à la fois, tout en charpente, un vin généreux, très équilibré, de mousse bien persistante. La cuvée Prestige Premier Cru, issu de 50% Chardonnay et 50% Pinot noir, dégage un nez de pomme mûre et une bouche suave, puissant et complexe, où s'entremêlent en bouche les fruits, la bruyère et les fleurs fraîches, un vin très réussi. Excellent Champagne Carte d’Or, 50% Pinot noir, 25% Pinot meunier et 25% Chardonnay, riche en parfums, de belle teinte dorée, aux senteurs de fruits bien mûrs, avec des notes de tilleul et d'abricot, de bouche vineuse avec des nuances crémeuses. Le Champagne Carte Blanche, 65% Pinot noir, 20% Pinot meunier et 15% Chardonnay, de bouche ronde à dominante de pêche et d’amande, d’une jolie fraîcheur en finale, est une cuvée vraiment charmeuse, idéale avec une truite fumée ou un bouillon de raie et son pain farci.

Didier Labbé
5, chemin du Hasat
51500 Chamery
Téléphone :03 26 97 65 45
Télécopie :03 26 97 67 42
Email : champagne.labbe@wanadoo.fr

Château TOULOUZE


Au sommet. “Les terres du Château Toulouze, expliquent ces propriétaires sympathiques, dépendaient d’un vaste ensemble foncier, propriété du Château de Vayres. Ce dernier, édifié au XIIIe siècle à l’emplacement d’un oppidum gallo-romain dominant la Dordogne, fut une des résidences du roi Henri IV. La propriété dans sa forme actuelle, 27 ha d’un seul tenant, bâtiments et vignoble, correspond à ce qui subsiste d’un vaste domaine viticole et d’élevage de plus de 70 ha, édifié à la fin du XIIIe siècle, à la suite de la Révolution française et démantelé petit à petit par le jeu des successions. Le vignoble totalement restructuré en 1986, exprime la montée en puissance de l’expression du terroir. Cela donne des vins à la chair plus ample, généreuse, fruités mais avec des tanins élégants empreints de finesse. Des vins équilibrés et harmonieux, que l’on peut déguster jeunes après une large aération en carafe, mais qui offrent selon les millésimes un excellent potentiel de garde, en moyenne de 10 à 15 ans. Pour Alain Cailley, “le 2015 s'annonce excellent: structure, matière, fruité sont présents. La date des vendanges a été capitale, assez tôt, pour éviter des degrés alcooliques extravagants et obtenir de beaux Ph, ainsi l'on ne dépassera pas 13°5. Le réchauffement climatique a joué sur le manque d'acidité, le millésime 2015 est tendre, vif, corsé, ce sera un vin de garde dans la lignée des 2009 et 2010. Millésimes en vente en 2016 : 2010, 2012, 2013. Une médaille pour le 2012. En phase de vente du domaine, Alain Cailley restera, néanmoins, présent comme conseiller pour la vinification et la commercialisation auprès du nouveau propriétaire qui a le projet de construire un chai neuf très performant.” On comprend sa place dans le Classement en débouchant ce Graves de Vayres Grande cuvée 2012 (Merlot majoritaire, 20% de Cabernets, vendanges manuelles et tardives pour rechercher la maturité, élevage 12 mois en 1/2 muids de chêne, mise en bouteilles 18 mois après les vendanges, filtration douce), d’une belle couleur pourpre, tout en puissance et finesse, avec beaucoup de matière, des arômes de fruits rouges surmûris présents et complexes. Le Château Toulouze 2012 a des tanins soyeux, un joli vin au bouquet subtil et ample (violette, pruneau), de bouche très équilibrée et bien persistante. Le 2011, au nez dominé par le cuir et les framboises, d’une belle intensité en bouche, qui allie distinction et richesse, est un vin ample et très savoureux, d’une belle finale. Excellent 2010, de bouche puissante, très fin, bien charpenté et équilibré, parfumé (griotte, humus...), bien classique.  Goûtez le Bordeaux Supérieur Le Maine Martin Nouvelle Génération 2012 (Merlot 75%, 25% de Cabernets, vendanges manuelles, vinification parcellaire, cuves ciment et Inox, macération post fermentaire 15 à 20 jours...), aux nuances de mûre et d’épices, un vin ample et bien charpenté, avec des tanins veloutés, de bonne garde, comme ce Bordeaux Supérieur Château Le Maine Martin Sélection Vieilles Vignes 2012, dense et corsé, aux notes fruitées, épicées, un vin charnu, de couleur pourpre, riche en arômes, où dominent en bouche les fruits rouges frais et une note poivrée.

Jérôme, Évelyne et Alain Cailley
12, rue de la Ruade - BP 28
33450 Saint-Sulpice-et-Cameyrac
Téléphone :05 56 30 85 47
Télécopie :05 56 30 87 29
Email : Cailleygenerations@wanadoo.fr
Site : www.vinsdusiecle.com/chateautoulouze
Site personnel : www.chateauxcailley.com

BAUMANN-ZIRGEL


“Nous exploitons maintenant quatre grands crus (Mandelberg, Schlossberg, Schoenenbourg et Sporen), nous dit Benjamin Zirgel, et toujours les 4 lieux-dits (Streng, Schwenkel, Stumpfgasse et Bouxberg). Notre plus vieille parcelle à 87 ans, et notre conversion Bio touche à sa fin : 2015 sera notre première année en production Bio certifié Ecocert.” Très beau Gewurztraminer Grand Cru Sporen 2012, au nez d’amande et de coing, un vin vif et ample, intense, charmeur avec des notes de fruits secs, très légèrement poivré comme il le faut. Le Riesling Grand cru Mandelberg 2013, médaille d’or Riesling du Monde 2015, mêlant richesse aromatique et persistance, est dense en bouche, avec des connotations de noisette, de rose et de reinette. Il y a aussi le Riesling Grand Cru Schlossberg cuvée Amélie 2012, avec des arômes d’acacia et de fruits mûrs, très gras mais d’une belle fraîcheur.  Le Pinot noir Bouxberg 2014 est un vin qui exhale des notes de fruits surmûris et de fumé, aux tanins ronds. Tout en charme, le Gewurztraminer Vendanges Tardives 2012, harmonieux, aux notes de fruits macérés, ample, avec cette bouche pleine et distinguée, de garde, tandis que le Pinot gris Vendanges Tardives 2012, velouté, au nez de rose, concentré, légèrement miellé, très riche et très fin à la fois, intense au nez comme en bouche, est un vin qui mérite la finesse d’un foie gras d’oie. Goûtez le Riesling Grand Cru Schoenenbourg cuvée Arthur 2011 blanc, où l’on retrouve des nuances de poire et d’amande, une cuvée de robe claire, tout en souplesse, très bien équilibrée, aux notes de grillé en finale, le Muscat blanc 2014, et l’Auxerrois 2012, tout en finesse mais dense. Le Crémant d’Alsace rosé, tout en bouche, très fruité, très caractéristique avec ces connotations de fraise fraîche, de mousse riche et friande, est à ouvrir sur une truite saumonée. Joli Crémant d’Alsace brut, de belle couleur jaune ambré, avec ces reflets verts typiques, aux notes de noisette, de pomme et de pain brioché, harmonieux, de bouche distinguée. Gîtes sur place.

Jean-Jacques et Benjamin Zirgel
5, rue du Vignoble
68630 Mittelwihr
Téléphone :03 89 47 90 40
Télécopie :03 89 49 04 89
Email : baumann-zirgel@wanadoo.fr
Site personnel : www.baumann-zirgel.com

CHÂTEAU FILLON


Ainsi qu’en témoigne le blason que l’on découvre à l’entrée de la demeure, ce château appartenait au 19ème siècle à la Compagnie du Soleil, l’une des premières compagnies d’assurance à couvrir le risque incendie. Fondée par un alsacien, Charles-Xavier Thomas qui s’est également illustré en inventant la première machine à calculer industrielle, le hasard aura voulu qu’à nouveau des Alsaciens prennent possession des lieux pour perpétuer l’histoire de cette belle propriété. Implanté sur la route du vin qui relie Sauternes à Saint-Emilion, le vignoble de Château Fillon s’étend au pied de la butte de Launay, qui constitue le point culminant du vignoble bordelais. Le domaine s’étend sur une surface de 115 hectares et est situé à 50 km à l’Est de Bordeaux. Depuis 2008, Château Fillon appartient à la maison alsacienne BESTHEIM qui en a repris l’exploitation. L’objectif est de produire des vins de qualité, à la présentation irréprochable et à un très bon rapport qualité/prix/plaisir. L’agriculture raisonnée y est appliquée, car le respect de l’environnement fait partie des valeurs et des engagements de la Maison. La Maison vous propose ce Bordeaux Supérieur « L’Apogée » de Château Fillon 2011. « Cette cuvée hors normes, nous précise-t-on, est le fruit d’une sélection parcellaire de vignes âgées de plus de 35 ans et exposées plein sud. Elle est issue d’un assemblage à parts égales de Cabernet-Sauvignon et de Merlot ». Une cuvée haut de gamme, très bien élevée, très équilibrée, aux tanins fermes, au nez où dominent le cassis mûr et des arômes de sous-bois, riche en couleur comme en matière, d’excellente évolution.

Thierry SCHOEPFER - Directeur Général
3, rue du Général de Gaulle
68630 Bennwihr
Téléphone :03 89 49 09 29
Télécopie :03 89 49 09 20
Email : chateaufillon@vinsdusiecle.com
Site : chateaufillon
Site personnel : www.chateau-fillon.fr


> Nos dégustations de la semaine

Domaine de la VOIE BLANCHE


Marc et Nathalie Dalbavie ont entrepris la renaissance d'un vignoble sur ce terroir viticole disparu en plein Périgord noir, le Domaine de la Voie Blanche. La plantation des Joualles à St-Cyprien s'est faite en deux phases (2006 puis 2007), mais le Domaine de la Voie Blanche s'est aussi enrichi de vieilles vignes de Merlot, Sémillon, Sauvignon blanc, Cabernet franc et de Cabernet Sauvignon, en limite Est des beaux coteaux de Montravel.
"Nous avons commencé l'introduction du cheval dans les vignes, me dit-on, qui sont en troisième année de conversion bio (même si nous avons toujours conduit la vigne en agriculture biologique). J'espère que ces vins vous communiquerons notre passion pour ce nouveau et très ancien terroir (un chai du XIe siècle a été trouvé à proximité de notre vignoble)."
On se fait plaisir avec leur IGP Les Joualles 2010 (sol dont les puissantes barres calcaires des vallées de la Dordogne et de la Vézère proviennent du Crétacé supérieur), de très jolie couleur grenat, charnu, au nez de fruits surmûris (framboise, cassis) et d'humus, très classique, un vin qui associe couleur et matière. Goûtez l'IGP Périgord Rouge 2010, de robe soutenue, aux des tanins équilibrés, un vin épicé, d'une jolie concentration en bouche mais également tout en finesse. Pas de quoi hésiter, donc.

Famille Dalbavie

Château de MAUVES


Au sommet. Dominique et Michel Bouche poursuivent avec talent l’aventure familiale, débutée en 1965 par leurs parents, Bernard et Marie-Thérèse, aujourd’hui à la retraite. Cette jolie exploitation de 29 ha bénéficie d’un sol composé d’une grande variété de cailloutis comprenant des quartz et quartzites ocres, blancs, rouges et rosés, des jaspes, silex et lydiennes... un savant mélange harmonieux et chatoyant, réfléchissant parfaitement le rayonnement solaire. Ces graves redistribuent progressivement la chaleur sur les grappes de raisin. Merlot, Cabernet, Sémillon profitent ainsi de ce doux mûrissement. Ce phénomène naturel aide à produire des vins chaleureux, d’une saveur veloutée, très caractéristique des vins de Mauves. 
La vinification est très suivie par Dominique et Michel Bouche qui utilisent toutes les techniques modernes de thermorégulation. La stabilisation à froid est employée pour le rosé et le blanc, ce qui permet d’élaborer des vins très fruités. Le rouge bénéficie de fermentations plus ou moins longues adaptées au degré de maturation des raisins, toujours dans le but de privilégier le fruit dans les vins, les arômes, la chaleur, la suavité ce qui caractérise d’ailleurs les vins.
“Chaque année est si différente, explique Michel Bouche, aucune n'est identique, et c'est tout l'intérêt de notre métier. Dominique et moi-même, sommes toujours à la recherche d'un fruité qui fait la typicité du Château. Le rouge : 60% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot. Macérations longues. Élevage en moyenne de 18 mois. Le blanc est 100% Sémillon. L’élevage au Château de Mauves est classique, et nous observons une grande homogénéité de qualité entre les cuves de Merlot et celles de Cabernet. Pour moi, plus l’année est difficile, meilleur est le vin car on s’applique énormément. Le fruité c’est la typicité de Château de Mauves, cela est dû à notre façon de travailler. C’est notre père qui nous a transmis ce savoir-faire, c’est un peu notre image de marque. C’est aussi le genre de vin que nous aimons dans la famille, on produit les vins comme on les aime, c’est indéniable. Nous suivons au plus près la nature, nous préférons des vins fruités plutôt que des vins techniques, c’est notre goût mais aussi celui de la nombreuse clientèle qui nous fait confiance et c’est une grande satisfaction. Depuis 2014, nous avons adopté une nouvelle méthode pour nos rosés. Nous faisons du rosé de presse, en pressant directement le raisin comme en Provence, le vin est délicieux, très fruité et aromatique.
Notre vignoble poursuit son évolution, nous passons en vignes à haute densité, nous n’aurons plus de vignes larges, nous effectuons ce travail de restructuration petit à petit. Nos vins s’affirment avec un peu plus de concentration. Nous restructurons le vignoble en basse-densité, vignes étroites, plus de raisins et donc plus de concentration dans les vins, mais nous gardons notre personnalité en produisant des vins sur le fruit, c’est un peu la signature du Château de Mauves. Nous travaillons aussi en culture intégrée, à savoir intégration de la faune et la flore. Nous utilisons de moins en moins de produits phytosanitaires par respect pour l’environnement. En 2016, nous proposons les 2011, 2012, 2014.
Le 2014 est un vin sur le fruit, tanins ronds, arômes de petits fruits rouges bien présents, un vin fruité avec de la puissance bien intégrée. Blanc 2015, 100 % Sémillon, aux notes de fruits de la passion, un vin magnifique. Rosé de pressurage direct, d’un joli rose clair, bien fruité, très séduisant. Château Bédat 2012, cuvée boisée 80% Merlot, est un vin plus structuré, toujours bien fruité car le boisé reste discret.”
En effet, leur graves rouge 2014 (60% Cabernet-Sauvignon, 40% Merlot, macérations longues, élevage 18 mois), est généreux, avec des nuances bien caractéristiques de fruits rouges mûrs (cerise, fraise des bois), légèrement épicé en bouche, de charpente solide et fine à la fois. Le 2012, au nez de fruits rouges surmûris, légèrement épicé en finale, de très bonne charpente, est de bouche puissante et corsée. Excellent 2011, charnu et gras, au nez puissant où se mêlent la mûre et le cassis, solide, de bouche soyeuse, aux tanins fondus et harmonieux, vraiment réussi, parfait sur une selle d'agneau rôtie à l'ail en chemise. 
Superbe 2010, de bouche ample et parfumée (mûre, humus...), un vin où l’intensité s’allie à la souplesse, au fruité, avec au palais ces nuances caractéristiques d’épices (cannelle, muscade) et de griotte, aux tanins équilibrés, bien prometteur. “Un petit bijou, poursuit Michel. Vin chaleureux, charpenté mais très distingué, fin et riche au nez comme en bouche, aux tanins très élégants mais bien fermes, au nez complexe avec des arômes de petits fruits rouges (cerise, cassis), de garde. Le millésime sera l’égal du 2009 et peut- être supérieur.” Le 2009 dégage des tanins puissants mais très fins, un vin savoureux, dense et ferme, bouqueté, au nez de truffe et de pruneau, de très bonne charpente, très équilibré, qu’il faut laisser se faire pour profiter de son potentiel réel.
Le graves blanc 2015 (100% Sémillon), finement bouqueté avec des notes de noisette, un vin souple, frais, délicat en bouche, parfumé, sec et suave à la fois. Le 2014 est de bouche ample, vive, avec des notes minérales et citronnées, est un vin à goûter sur des écrevisses, par exemple. Excellent 2012, d’un bel équilibre entre la fraîcheur, la souplesse et le fruité, de jolie robe jaune clair, au nez subtil, parfait sur un saltimbocca de saumon au basilic comme sur un poulet au sel. 
Le 2011, de bouche ample, suave et harmonieuse, vraiment très charmeur, avec ces arômes de fruits de la passion et de fougère, très séduisant en finale. Le 2010 est délicieux, bien structuré au palais, avec des arômes très fins et rafraîchissants d’agrumes, d’une belle persistance, rond et floral en finale, et s’accorde avec tête de veau sauce gribiche ou un veau aux olives.
Goûtez le graves rouge cuvée Prestige Château Bédat 2012, charnu et charpenté, de bouche ample, au nez complexe (cuir, mûre, poivre), riche, tout en puissance et finesse, très réussi, et ce Vin de France rosé Esprit de Mauves, friand comme il le faut, dense et rond, un vin classique, marqué par son fruit.

Famille Bouche
25, rue François Mauriac
33720 Podensac
Tél. : 05 56 27 17 05
Fax : 05 56 27 24 19
Email : chateaudemauves@wanadoo.fr
www.chateaudemauves.fr

Voir son classement dans le Guide des Vins
Accorder ce vin avec le plat idéal dans IdéeVins

Domaine de PIQUEROQUE


Domaine de 70 ha, longé par la rivière l'Issole. Des vignes de 20 ans en moyenne, la culture se fait selon la philosophie de culture raisonnée pour combattre les maladies de la vigne. La lutte contre les mauvaises herbes se fait quasi-totalement par le labourage des sols.
Cela réussit fort bien à ce Côtes-de-Provence rosé 2012, au nez de rose et de garrigue, délicat, franc, développant en bouche des arômes puissants de fruits frais, une touche d'amande, un vin ample et fruité, vraiment séduisant. On n'hésite donc pas cette année.


> Les précédentes éditions

Edition du 01/11/2016
Edition du 25/10/2016
Edition du 18/10/2016
Edition du 11/10/2016
Edition du 04/10/2016
Edition du 27/09/2016
Edition du 20/09/2016
Edition du 13/09/2016
Edition du 06/09/2016
Edition du 30/08/2016
Edition du 23/08/2016
Edition du 16/08/2016
Edition du 09/08/2016
Edition du 02/08/2016
Edition du 26/07/2016
Edition du 19/07/2016
Edition du 12/07/2016
Edition du 05/07/2016
Edition du 28/06/2016
Edition du 21/06/2016
Edition du 14/06/2016
Edition du 07/06/2016
Edition du 31/05/2016
Edition du 24/05/2016
Edition du 17/05/2016
Edition du 10/05/2016
Edition du 03/05/2016
Edition du 26/04/2016
Edition du 19/04/2016
Edition du 12/04/2016
Edition du 05/04/2016
Edition du 29/03/2016
Edition du 22/03/2016
Edition du 15/03/2016
Edition du 08/03/2016
Edition du 01/03/2016
Edition du 23/02/2016
Edition du 16/02/2016
Edition du 09/02/2016
Edition du 02/02/2016
Edition du 26/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 19/01/2016
Edition du 12/01/2016
Edition du 05/01/2016
Edition du 29/12/2015
Edition du 22/12/2015
Edition du 15/12/2015
Edition du 08/12/2015
Edition du 01/12/2015
Edition du 24/11/2015
Edition du 17/11/2015
Edition du 10/11/2015
Edition du 03/11/2015
Edition du 27/10/2015
Edition du 20/10/2015
Edition du 13/10/2015
Edition du 06/10/2015
Edition du 29/09/2015
Edition du 22/09/2015
Edition du 15/09/2015
Edition du 08/09/2015
Edition du 01/09/2015
Edition du 25/08/2015
Edition du 18/08/2015
Edition du 11/08/2015
Edition du 04/08/2015
Edition du 28/07/2015
Edition du 21/07/2015
Edition du 14/07/2015
Edition du 07/07/2015
Edition du 30/06/2015
Edition du 23/06/2015
Edition du 16/06/2015
Edition du 09/06/2015
Edition du 02/06/2015
Edition du 26/05/2015
Edition du 19/05/2015
Edition du 12/05/2015
Edition du 05/05/2015

 



Château HAUT-MARBUZET


Château BRAN de COMPOSTELLE


Domaine GUIZARD


Château BELLEGRAVE


Gérard TREMBLAY


Domaine Jean-Jacques GIRARD


Domaine BERTRAND-BERGÉ


AUVIGUE


Château ROUMAGNAC La MARÉCHALE


Château GUILLEMIN LA GAFFELIÈRE


Domaine Benoît BADOZ


BARDY-CHAUFFERT


Château LA TOUR DU PIN FIGEAC


Domaine SEGUIN-MANUEL


Château BOURSEAU


BAUMANN-ZIRGEL


Château LAUDUC


Domaine du LOOU


Château PANCHILLE


Château HAUT-MACÔ


Veuve A. DEVAUX


Château Les GRAVES de LOIRAC


BEAUMONT des CRAYÈRES


Château VIEUX TOURON



CHAMPAGNE GREMILLET


CHATEAU MACQUIN


H. DARTIGALONGUE ET FILS


DOMAINE ROGER PABIOT ET SES FILS


DOMAINE COMTE PERALDI


DOMAINE VINCENT BACHELET


DOMAINE DE LAUBERTRIE


EARL GUY MALBETE


DOMAINE GOURON


SCEV CHAMPAGNE MICHEL ARNOULD ET FILS


DOMAINE FRANCOIS BERTHEAU


DOMAINE CRET DES GARANCHES


DOMAINE MOULIN DU POURPRÉ


CHAMPAGNE BOULARD-BAUQUAIRE


DOMAINE ALARY


DOMAINE DE LA CASA BLANCA



 

 

© SARL MALTA. Reproduction interdite - Mentions légales